FNC | La Jalousie  
Cinéma
Ven. 18 octobre 2013 à 18:00
L'Impérial
1432, rue Bleury, Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:12.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Un film de Philippe Garrel.

Louis a la trentaine. L’âge où les vies sont déjà presque construites, mais peuvent encore se réinventer. Après avoir quitté Clothilde, la laissant seule élever et subvenir aux besoins de leur fille de huit ans, Charlotte, Louis vit une histoire dévorante avec Claudia, actrice comme lui. Mais Claudia, fantasque, le trompe et finit par le quitter. Désespéré, Louis tente alors de se tirer une balle dans le coeur, mais ne réussira qu’à se perforer le poumon gauche. Seuls sa soeur, qui le visite à l’hôpital, et le théâtre, sa passion de toujours, lui font garder espoir.



Plongeant son fils Louis et la superbe Anna Mouglalis dans les remous sentimentaux de cette comédie dramatique, ou le contraire, Philippe Garrel (Les amants réguliers, La frontière de l’aube) s’inspire de ses propres souvenirs d’enfance et des aventures vécues par son père pour mieux ausculter, à sa manière, poétique et à fleur de peau, les tourments bien concrets que causent les coeurs qui battent. Présenté en compétition au festival de Venise, La jalousie multiplie clairs-obscurs réels et symboliques dans une mise en scène en noir et blanc, somptueuse de beauté, orchestrée par le grand chef opérateur Willy Kurant et mise en musique par Jean-Louis Aubert. — Helen Faradji

www.nouveaucinema.ca

  FNC | La Jalousie

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Festival SPASM - Grande Soirée Horreur
  The Rocky Horror Picture Show
  Paris Pieds Nus | D. A. et F. G.
  Ciné-Conférence: Brésil - Pépites vertes
  Hassan Amejal | Projections et discussion
  La petite fille qui aimait trop...
  Ciné-Conférence: Prague- République Tchèque
  Poésie sans fin d'Alexandro Jodorowsky
  Montréal Symphonie | Ciné-Club Panorama
  Festival SPASM - Kino Kabaret
  ONF à la maison | Théâtre de la vie
  Underground - Ciné-Club Horizons
  Sommeil d'hiver- Ciné-Club Horizons
  Les Grands Explorateurs | Un thé au Japon
  Les nuits blanches du facteur de A.K.



Vos commentaires

Avis de visionnement  
Bon film mais inégal dans sa composition et sa réalisation . Le choix du noir et blanc est judicieux et convient au tempo et au sujet du film. La véritable vedette du film est pour moi la petite Charlotte qui interprète à elle seule selon moi les différentes facettes de la féminité de l'enfant à l`adulte La musique de Jean Louis Aubert accompagne admirablement le film.

Philippe C.
Sam. 19 octobre 2013