Cube Blanc / J'entends les murs  
Théâtre
Sam. 16 novembre 2013 à 20:00
Théâtre La Chapelle
3700, rue Saint-Dominique, Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:25.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

IMPORTANT: Non Remboursable. Retardataires non-admis. Admission Générale.

PROGRAMME DOUBLE

Cube Blanc, c’est deux longs cris de solitude placés dans un cube — une solitude qui à elle seule fait naître des peurs innommables. Une solitude qui engendre une perte de contrôle, une recherche de l’autre, sans avoir les moyens de le trouver ; une incapacité non seulement à créer, mais à maintenir un sens face aux événements qui façonnent notre vie. La solitude égare les « personnages » de Cube Blanc, elle les fait basculer dans un état d’aliénation où les phrases ne se construisent plus, où les idées ne sont plus éclairées. Il ne reste alors plus qu’un certain nombre de mots sur lesquels on bloque et qui reviennent en boucle ; le sens s’émiettant.

Texte et mise en scène: Gabriel Plante
Interprétation: Jocelyn Pelletier, Hubert Lemire
Scénographie: Joel Desmarais
Costumes: Cloé Alain-Gendreau
Lumière et assistance à la mise en scène:Vincent de Repentigny

Une présentation La Chapelle. Une production Gabriel Plante.

****

Elle danse. Eux la regardent danser avec leurs doigts. Ils posent leurs mains sur elle et découvrent tous ses mouvements. C'est comme ça qu’ils reconnaissent la beauté : du bout des doigts. Moi, j’adore regarder les gens. C'est ça que je fais de mes yeux. Dans les aéroports, je peux les regarder pendant des heures s’embrasser, se serrer dans les bras, se dire adieu ; la gestuelle de la tendresse. J’aime voir les vêtements aussi, les histoires qu’ils racontent, comment ils nous transforment. Eux, quand ils se mettent à danser, leur mouvement est troublant, singulier, inimitable. Ils sont aveugles et n’ont pas appris par mimétisme, en regardant faire les autres. Depuis 2008, Ève-Chems interviewe des personnes non-voyantes ; ça lui permet d’observer ce que nous faisons de nos yeux, de nos autres sens. Comment on tombe amoureux quand on ne voit pas ? Quelle est la place du visuel, du toucher dans nos vies ? Qui suis-je, dépourvue de ce dont j’ai l’air ? Comment donner une image de soi quand on ne voit pas ? Comment vit-on dans le noir ?

Texte et mise en scène: Ève-Chems De Brouwer
Interprétation:Maurice Decelles, Alexandre Demange, Jody Hegel, Ève-Chems De Brouwer
Prise de son des interviews: Julia Innes
Conseils artistiques: Yan Giroux, Mélanie Garcia, Annick Blanc, Morgan Guicquéro.

Une présentation La Chapelle. Une production Ève-Chems De Brouwer. Créée en résidence à La Chapelle et au Monument-National.

  Cube Blanc / J'entends les murs

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Ai-je du sang de dictateur?
  Toute femme est une étoile qui pleure
  Cabaret Tollé
  Joyeuse Matinée de Noel
  Crudités
  Ça ! - Le Théâtre de Quartier
  Dans la tête de Proust
  Histoires de Fins
  10 ans de mariage !
  Sherlock Holmes et le chien des Baskerville
  Macbeth de William Shakespeare
  Mémoire de Lou | Théâtre de l’avant-pays
  Gloucester - Délire shakespearien
  La singularité est proche
  Le clan des divorcées