Trafiquée   
Théâtre
Sam. 30 novembre 2013 à 20:00
Maison de la culture Frontenac
2550, rue Ontario E., Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:0.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Privilège pour les membres atuvu.ca: en réservant sur atuvu.ca vous n'êtes pas obligés de récupérer vos billets à l'avance, ils seront disponibles à la porte, le soir même.

Trafiquée relate avec force et courage l’histoire d’une femme trafiquée et exploitée sexuellement. Un monologue à la fois cru, sensible et percutant. Une pièce de théâtre mettant en scène cette victime de l’innommable qui aborde avec force et courage les problématiques de la traite humaine, de la prostitution forcée et de l’esclavage moderne. Une poétique et bouleversante descente aux enfers, une pièce troublante où le théâtre physique prend tout son sens, où les mots s’inscrivent en cri du cœur.

Texte: Emma Haché
Mise en scène: Marie-Josée Gauthier
Interprétation: Nico Lagarde. Une production du Théâtre de la Corrida Fabula.

Ce spectacle est présenté dans le cadre de la série Voix de femmes et sera suivi d’une discussion avec une agente de la GRC.

www.accesculture.com

  Trafiquée

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Le clan des divorcées
  La Foire
  No strings (attached)
  Les monologues du vagin
  Dans le noir, les yeux s’ouvrent
  Dans la tête de Proust
  10 ans de mariage !
  Splendeur du mobilier russe
  Botox & Silicone
  Splendeur du mobilier russe
  Partout ailleurs
  Les habits de sa majesté
  L'Emmerdeur
  Jeannot dans la tempête
  Quand vient le soir



Vos commentaires

Le goût de faire la guerre!  
Intense comme monologue, dur sujet... Disons que l'interprète (qui est excellente) poussait les exemples très loin, donc beaucoup d'images en tête... Pas toujours agréable! Un mini malaise aussi vers la fin de la pièce lorsque la comédienne s'est mise totalement nue sur scène. Beaucoup d'audace, mais très bien joué! Le sujet était bien développé et ouvrait les yeux grands sur cette problématique. Ça donne le goût de partir en guerre et de lutter contre la prostitution et la pornographie.

Maryse M.
Mar. 3 décembre 2013