Marie Tudor 
Théâtre
Sam. 8 février 2014 à 16:00
Théâtre Denise-Pelletier | Salle Denise-Pelletier
4353, rue Sainte-Catherine E., Montréal
  Carte
30.75$ / 25 % de rabais! (Régulier:41.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

À la fois mélodrame et drame romantique, Marie Tudor raconte les calculs et les impulsions d'une reine d'Angleterre blessée par l'amour et écartelée entre son action publique et ses gestes intimes. C'est aussi la chute orchestrée de Fabiano, son favori, par Simon Renard, le représentant du roi d'Espagne, son futur époux. Mais c'est peut-être avant tout la rencontre entre Marie Tudor et Jane, la jeune et candide rivale, protégée de l'ouvrier Gilbert, manipulée comme ce dernier par le pouvoir de la reine et témoin des violences de l'État.

Pièce de Victor Hugo
Mise en scène de Claude Poissant
Une production du Théâtre Denise-Pelletier

Distribution: Lucien Bergeron, David Boutin, Rachel Graton, Kevin Houle, Simon Lacroix, Julie Le Breton, Jean-Simon Leduc, Michel Mongeau, Jean-Philippe Perras, David Savard, Richard Thériault

Concepteurs et collaborateurs: Jean Bard, Erwann Bernard, Philippe Brault, Florence Cornet, Camille Gascon, Jean Gaudreau, Caroline Laurin-Beaucage, Marc Senécal, Louisanne Lamarre, Julie Measroch, Julie Sauriol, Préscillia Collin, Natalie Talbot, Nadine Duclos

  Marie Tudor

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Les habits de sa majesté
  Joyeuse Matinée de Noel
  Gloucester - Délire shakespearien
  Le clan des divorcées
  Les monologues du vagin
  Histoires de Fins
  Mémoire de Lou | Théâtre de l’avant-pays
  Le Sapin de Noël
  10 ans de mariage !
  Macbeth de William Shakespeare
  Jeannot dans la tempête
  Ça ! - Le Théâtre de Quartier
  Toute femme est une étoile qui pleure
  No strings (attached)
  Sherlock Holmes et le chien des Baskerville



Vos commentaires

Cuir  
Très beaux costumes qui donnent une modernité à la pi`ce, du caractère aux personnages tout en restant dans l'époque de la pièce. Mise en scène simple et efficace. beaux jeux d'acteurs

Elise L.
Sam. 1 mars 2014



Amusant  
Bonne pièce de théâtre. les comédiens ont très bien joué.

Gaëlle B.
Jeu. 27 février 2014



Amour conflictuel d'une reine  
Très bon drame romantique où Julie Le Breton incarne parfaitement le rôle de cette reine déchirée entre le coeur et la raison . Belle mise en scène de C. Poissant . La musique prend sa juste place et l'histoire nous captive, elles nous font vivre de grandes émotions !

Jeannine C.
Mar. 21 janvier 2014



Marie Tudor endormante  
J'avais, malheureusement, un à priori un peu négatif des pièces présentées au Théâtre Denise-Pelletier. Je me suis laissée tenter par la distribution, mais je suis assez déçue. J'aime les classiques qui font l'objet de mises en scène novatrices et originales. Ce n'est pas le cas ici. La mise en scène est banale, le décor ennuyant et le jeu des acteurs n'est pas encore bien rodé. J'ai bien aimé l'interprétation Julie LeBreton dans le rôle de Marie Tudor, mais le texte est suranné et le propos sans grand intérêt.

Lorraine F.
Dim. 19 janvier 2014



Formidable!  
Excellente mise en scène et talentueux comédiens. Très belle adaptation! Bravo!

Nathalie G.
Sam. 18 janvier 2014



Les amours d'une reine  
Une salle presque pleine qui a apprécié cette pièce de Victor Hugo racontant l'amour tragique d'une reine pour un beau parleur d'origine italio-espagnole . Les étudiants de la région de Trois-Rivières ont pu ainsi découvrir le théatre classique ce qui est le but premier de cet ancien cinéma (Granada) , Très bon jeu des comédiens .

Richard M.
Sam. 18 janvier 2014



Amour et pouvoir méchante addition.  
Gros drame amoureux juxtaposé a une tragédie un mélange détonnant. Julie Le Breton excelle dans le personnage plus que complexe de Marie Tudor Excellente trame musicale de Philippe Brault qui prend de plus en plus de place dans le paysage musical québécois. Claude Poisant égal a lui-même, mise en scène impeccable. Tout le monde est assis au bout de leur fauteuil attendant le dénouement final. Chapeau.

Yves P.
Sam. 18 janvier 2014