Sacrifice (tragédie partisane)  
Théâtre
Jeu. 30 janvier 2014 à 20:00
Maison de la culture Frontenac
2550, rue Ontario E., Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:0.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Privilège pour les membres atuvu.ca: en réservant sur atuvu.ca vous n'êtes pas obligés de récupérer vos billets à l'avance, ils seront disponibles à la porte, le soir même.

Au printemps 2017, après une autre saison désastreuse, des partisans de ce qui fût jadis appelé Le Grand Club errent dans la ville. À l’aube de la saison 2018 qui s’annonce encore plus catastrophique que les 7 dernières, quelqu’un se lève et prend la parole pour guider son petit peuple vers la rédemption. Mais pour arriver à la rédemption, il doit y avoir un sacrifice, humain.

Tragédie partisane en un acte, Sacrifice raconte l’histoire d’un massacre symbolique, d’un soulèvement populaire, de la grogne fanatique au bord de la crise de nerfs. Parce que tout est démesuré dans la tragédie, et parce que l’idolâtrie et la partisanerie tombent souvent dans la démesure, Sacrifice est un déluge de mots et de sang.

Texte et mise en scène: Fabien Cloutier.
Avec: Danièle Belley, Joëlle Bourdon, Philippe Durocher, Eliot Laprise, Simon Larouche et Erika Soucy.



www.accesculture.com

  Sacrifice (tragédie partisane)

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Slam et Zic Show
  Rallye-archéo
  Zombie Apocalypse
  Expérience Belvédère
  Conférence : La compassion envers soi-même
  MTL Dub Session | Soirée Reggae Dub
  Gala de lutte | Le retour dans le 514!
  Atelier sur les pousses et germination
  Souper Rencontre Rive Sud pour Célibataires.
  ArtJam Vol.14
  Cuba in Orford: week-end afro-cubain
  Souper pique-nique de soir en pastel
  NorthMan Race
   Parc Olympique-Architecture et technologies
  Conférence : Cultiver la tolérance



Vos commentaires

Loin de l'Église :P  
Oufff! J'espère qu'il n'y avait pas trop d'oreilles chastes dans la salle puisque pour 5 mots, il y avait minimum 4 sacres! Les phrases étaient prenantes et bien ficellées, disons même, très "punchées"... L'idée n'était pas bête non plus, puisque le hockey est très présent dans la vie des québécoises. Je serais curieuse de voir la réaction des joueurs du CH s'ils assistaient à une représentation de cette pièce ;)

Maryse M.
Lun. 10 février 2014



Spécial, différent  
Un constat du peuple Québécois que nous ne voulons pas admettre mais qui nous ressemble . Vocabulaire très coloré de peu de mots. Acteurs très crédibles malgré une situation improbable.Textes de l auteur qui reflète nos humeurs face à certaines déceptions que nous vivons. Après la révolte on retourne à notre vie tranquille. Suite à la pièce Sauce Brune on pensait avoir bien illustrée les sacres Québécois à l extrême mais cette performance nous à monté que l on pouvait faire mieux. Bravo à voir.

Serge G.
Sam. 1 février 2014