Organon   
Théâtre
Mer. 5 février 2014 à 20:00
Théâtre La Chapelle
3700, rue Saint-Dominique, Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:29.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Retardataires non admis.
Admission générale.
Non remboursable.

… et c’est ainsi que le corps s’organise à tous les niveaux, se distribuant selon des séries de rétentions et de prétentions… Dans les atomes qui s’alignent dans les structures du cristal et les petits organismes qui peuplent la cellule biologique… Dans les astres qui se constellent à l’échelle du cosmos… En passant par l’animal, le psychique et le collectif. Sur chaque strate, les intensités du chaos se contractent en habitudes, en mémoires, en attentes. Actéon est le chasseur qui devient perpétuellement sa proie, lorsque la contraction se livre à son aiguillage dans l’espace-temps, et qu’un horizon d’attentes se dégage de l’expérience. Et voilà que se manifeste Narcisse, car l’horizon se referme et devient sélection de l’avenir, anticipation. Narcisse prétend, ne voyant dans l’avenir que sa propre image. Mais la création implique l’invention d’un autre corps, un corps paradoxal et étrange, une créature monstrueuse…

Mise en scène
Alexander Wilson et Mélanie Verville

Performance
Mélanie Verville, Catherine Cédilot, Alexander Wilson & Félix-Antoine Morin

Conception médiatique
Alexander Wilson

Musique
Alexander Wilson et Félix-Antoine Morin

Scénographie et costumes
Geneviève Boivin

Éclairage
Armando Gómez Rubio

Une présentation et une production Parabolik Guérilla Théâtre.
Créée en résidence à l’Usine C et à La Chapelle.

www.lachapelle.org/calendar/84/8743-organon/?show=16

  Organon

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Ai-je du sang de dictateur?
  No strings (attached)
  Le Sapin de Noël
  Les habits de sa majesté
  Sherlock Holmes et le chien des Baskerville
  Toute femme est une étoile qui pleure
  10 ans de mariage !
  La singularité est proche
  Les monologues du vagin
  Dans la tête de Proust
  Gloucester - Délire shakespearien
  Cabaret Tollé
  Histoires de Fins
  Le clan des divorcées
  Mémoire de Lou | Théâtre de l’avant-pays



Vos commentaires

De l'étrange   
J'ai adoré l'univers musical, les pulsations bien senties dans notre corps. Il ne reste qu'à se laisser aller dans cet étrange univers proposé. On assiste à un mélange de danse, performance, jeux de lumières et de sons traversé par de drôles de bibittes à longs cheveux, à tiges végétales... Une belle soirée différente

Mireille L.
Lun. 10 février 2014



Un ovni.. plutot intéressant  
La critique de mon invité: Quelques longueurs et un petit peu de 'complexification' intellectuelle inutile, mais des créatures inquiétantes, une scénographie surprenante et une bande sonore angoissante. Étrange spectacle, inspiré et inspirant qui a eu tout pour me transporter dans un endroit ou je n'avais jamais été, ce qui pour moi est une réussite. J'ai bien aimé.

Murielle H.
Lun. 10 février 2014



Déroutant et fascinant.  
La mise en scène est formidable et l'utilisation de l'immense toile c'est vraiment impressionnant. S'il y a quelques moments magiques malheureusement les longueurs priment. La dernière scène manque de punch et c'est là qu'on aurait dû assurer mieux.

Denis B.
Jeu. 6 février 2014