Face au mur  
Théâtre
Ven. 24 janvier 2014 à 20:00
Usine C
1345, av. Lalonde, Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:35.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

L'Usine C présente Face au mur, en première nord-américaine.

En 2012, l’Usine C présentait la pièce Kolik montée par Hubert Colas. Le metteur en scène français revient cette saison avec Face au mur de Martin Crimp, dramaturge de la dérision à la plume acide. Sur le plateau, cinq interprètes en smoking évoluent dans une mer mouvante de ballons gonflables. Dans ce décor quasi céleste, tout paraît tranquille. Jusqu’à ce que les mots claquent et fissurent la quiétude ambiante. Le dramaturge britannique, armé d’humour pince-sans-rire, livre un texte glacé et dénonciateur de la violence gangrénant les individus et la société.

Hubert Colas offre un écrin poétique à l’écriture de Crimp afin de mieux amplifier l’urgence et la contestation qui l’irriguent. Face au mur réussit le bel exploit de marier sur scène la candeur et la cruauté.

Hubert Colas célèbre l’écriture théâtrale dans toute sa diversité. Il a exploré les langues aussi variées que celles de Witold Gombrowicz (Mariage), Christine Angot (Nouvelle Vague et La fin de l’amour), Sarah Kane (Purifiés et 4.48 Psychose) ou encore Rainald Goetz (Jeff Koons et Kolik). En optant pour une approche frontale et sans ambiguïté, il oriente son travail de recherche vers cet échange à venir : la rencontre avec le public.

De: Hubert Colas
Durée: 80 min
Origine: France

** LES RETARDATAIRES NE SONT PAS ADMIS **

www.usine-c.com/programmation/face-au-mur/

  Face au mur

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Jours souterrains
  La singularité est proche
  Les Beaux-Frères
  Le clan des divorcées
  Eau courante
  Insoutenablement longues étreintes
  Les Plaideurs
  La déprime
  Burn Out Total
  Ktahkomiq
  Répétition
  Les hommes viennent de Mars les femmes de...
  Non Finito
  L'auteur



Vos commentaires

Magnifique scénographie.  
Mise en scène envoûtante pour ces 3 histoires sous forme d'improvisation hésitante (c'était voulu) ce qui finalement nous faisait rire. C'est à partir de la deuxième histoire que j'ai vraiment embarqué.

Denis B.
Lun. 27 janvier 2014