La Coopérative du cochon   
Théâtre
Jeu. 6 mars 2014 à 19:30
Maison des arts de Laval
1395, boul. de la Concorde O., Laval
  Carte
Gratuit ! (Régulier:29.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Cette pièce rend hommage aux histoires qui se passent d'une génération à l'autre, avec juste assez de distorsions de la réalité pour en garder tout l'aspect captivant. Et le Théâtre de l'Opsis y ajoute un hommage au jeu: jouer à recréer, jouer à se rappeler... Avec une distribution de haut calibre, ce plaisir de dire sur fond de fin du monde est débordant de vitalité.

HISTOIRE: Le 4 juin 1944, alors que les américains sont sur le point de libérer Rome, Nino est son père Giulio parcourent la ville à pied avec un seul projet: réunir la somme nécessaire pour acheter un cochon vivant dérobé aux allemands. La seule pensée de ce cochon qui deviendra repas pour remplir leur ventre vide leur donne des ailes. Sur leur route, ils rencontreront des personnages étranges aux histoires déroutantes!



  La Coopérative du cochon

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Guy Lépine
  Emilie & Ogden
  Par 5 chemins | Guillaume Martineau
  Mardis métissés – Kyra Shaughnessy - Passage
  Distant Echoes
  Les Murènes
  Colin Hunter
  Une soirée Soul, Motown et Disco
  CHOPIN... sous les chandelles !
  Nuits Latin Jazz avec Alex Bellegarde
  Paulo Ramos Quartet Jazz brésilien
  René Simard - Nouveau rêve
  Quartom / les Petits Chanteurs du Mont-Royal
  Concert Allegra: Puccini, Nino Rota, Brahms
  Alex Lefaivre Trio



Vos commentaires

Pas pire sans plus  
Le sujet de la piece ne m'a pas accroché... ce qui ne veut pas dire que c'était pas bon.

Michel M.
Ven. 25 avril 2014



Energie, humour, folie  
Compte-rendu de mon invité: Mise en scène amusée de Luce Pelletier, pièce qui s'insert dans le cycle italien du théâtre de L'Opsis, plein d'une énergie et d'une folie qui peuvent parfois rappeler La Resistenza du même cycle, qui présentait aussi des extraits de texte de Ascanio Celestini. Ici, des anecdotes de fin de guerre a Rome en 44, imagés par les yeux d'un enfant, exagérés par la mémoire du vieux conteur qu'est devenu cet enfant, et disjonctés par les souvenirs de ses descendants le soir de son enterrement. Comme un trip sous extasy, la pièce commence calmement en se campant dans le contexte historique, pour lentement se mettre à éclater selon les fantaisies de l'enfant. Le surréalisme s'installe avec le barbier qui réveille les morts pour plonger en plein 'badtrip', lorsque qu'on surprend Marie la mère de Jésus demander à une mouche de manger son fils... Mise en scène minimaliste et inventive qui recrée l'histoire à coup de manteaux et de chapeau.

Murielle H.
Dim. 16 mars 2014



Amusant  
La Coopérative du cochon est un spectacle amusant et original. Les 5 comédiens sont excellents avec mention spéciale à Olivier Morin. Le Théâtre de l'Opsis propose du théâtre intelligent.

Daniel L.
Ven. 14 mars 2014



Dithyrambique  
De très bons acteurs, une mise en scène intéressante et subtile avec une bonne histoire, mais très inégal. Il y avait des scènes loufoques et quasi hystériques qui détonnaient complètement avec l'intensité dramatique des autres moments.

Nathalie G.
Mar. 11 mars 2014



Remarquable mise en scène !  
Je vous envoie mon commentaire à nouveau puisque vous ne semblez pas l'avoir reçu. L'histoire a pris un certain temps à s'installer, puis elle m'a conquise en me transportant dans les souvenirs déformés d'une guerre vécue par un gamin de 8 ans et mille fois racontée à ses propres enfants par la suite. La Coopérative du cochon allie un texte d'une brillante folie en crescendo à une mise en scène remarquablement imaginative, le tout joué par cinq acteurs offrant une performance prodigieuse. Quelle belle soirée !

Sophie P.
Mar. 11 mars 2014



Plein d'imaginations !  
Sourire. C'est l'effet que cette pièce fait. Elle fait sourire ! Même si l'histoire qu'elle raconte est tragique, un pan de la deuxième grande guerre, un côté joyeux, festif, et parfois même absurde, ressort tout au long de la pièce. Tout se déroule dans un décors épuré. Trois murs de rideau blanc, deux patères pleines de manteaux, des chaise et une petite table. Pourtant, dans ce décors limité, on nous fait apparaître, des personnages plus colorés les uns que les autres tel que 5 frères et soeurs, leurs aieux, des allemands, l'homme à l'oignon au bras rachitique, la sainte vierge et même une une mouche. Les manteaux ont aussi un grand rôle à jouer dans la pièce car c'est grâce à eux que les personnages prennent vie. Lorsq'un personnage "prend vie", le comédien prend un manteau comme costume. Les manteaux servent aussi pour représenter les morts et ça fonctionne ! Avec peu de moyens, on vie et on imagine les décors, les personnages et les histoires qui sont racontés. Le texte est vraiment bien ! Quelques fois, une histoire est raconté de l'extérieur par un personnage et plus tard, cette même histoire est raconté d'un autre point de vue ou par celui qui l'a vécu. Le texte fait donc des "boucles" vraiment intéressante qui au plaisir. C'est pièce est donc pleine d'imagination, de comédie, d'émotion et de joie de vivre. C'est bien mis en scène, bien joué et bien écrit. En résumé : WOW !!!

Guy G.
Lun. 10 mars 2014



Tout est excellent  
Autant les comédiens ,la mise en scène ,l histoire, les textes. Drôle les situations et réaliste avec peu de décor on voyage au travers l histoire raconté par leur père . Les comédiens justes et crédibles. Très belle soirée. Petit mots aussi sur la Maison des Arts pour l avoir fréquenté à plusieurs reprises nous sommes toujours très bien accueilli par les préposés. Enfin un endroit ou les personnes semble apprécier l la clientèle. Bravo aussi pour la visite guidée à la galerie d art.

Serge G.
Dim. 9 mars 2014



Des histoires très animées  
Les comédiens sont excellents et en forme parce qu'il y a certaines scènes très animées, essouflantes et bien rendues. C'est drôle, ingénieux dans l'utilisation des accessoires...et des comédiens. Une belle soirée. Merci!

Sylvie D.
Dim. 9 mars 2014



Moyen  
Bien que l'histoire soit intéressante et la scénariographie originale... le jeu des acteurs étant inégale il était difficile de savoir s'il s'agissait d'une comédie, d'une farce ou autre. La Sainte Vierge, la demi-goutte d'eau et la mouche ont été de trop

Julie L.
Dim. 9 mars 2014



Coopérative du cochon  
Des comédiens d'expérience, des tonnes de texte, des changements rapides et efficace de situation. Une histoire rocambolesque mais tellement animée. On parle de guerre mais ce n'Est triste bien au contraire. A relater les histoires que leur racontait leur père, chacun des 5 comédiens revit à sa facon cette même histoire. On voyage, on rit, on fête avec eux. Du texte quasi impossible à mémoriser et pourtant ces 5 comédiens le font à merveille. Chacun a son instant de gloire, son avant scène. Épatant. Les deux polonaises particulièrement savoureuses ! Mille mercis.

Normand L.
Ven. 7 mars 2014