Les Parlementeries Les Parlementeries  
Humour
Mer. 29 octobre 2008 à 20:00
Théâtre St-Denis I
1594, rue Saint-Denis, Montréal
  Carte
58.00$ / 25 % de rabais! (Régulier:77.55$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Réservez avant le 24 octobre. Billets de catégorie 4. À récupérer à la boutique Nuspace, 4689 rue St-Denis à Montréal.

La quatrième édition des Parlementeries, cette parodie baveuse de la vie parlementaire québécoise imaginée par Pierre Légaré, reprend l’affiche après 11 ans d’absence. Contrairement à ce qui se passe à la vraie Assemblée Nationale, les ministres diront toujours la vérité, les députés de l’opposition ne feront pas honte à leur parenté et les grands dossiers du Québec ne seront pas tablettés. Un spectacle-événement à ne pas manquer !

Le Parti Misérable du Québec, le seul parti vraiment fédéraliste, propose aux Québécois et aux Québécoises une équipe aguerrie, détendue et rassurante car c’est dans l’inaction qu’on forge son caractère et sa patience et surtout, qu’on laisse les problèmes de société se résoudrent d’eux-mêmes. Comme disait le chef du Parti et Premier Ministre, monsieur Daniel Lemire : « Ne sous-estimez jamais la force de l’inertie, elle permet au Québec d’atteindre la stabilité par l’immobilisme. Une place pour chaque chose et une tablette pour chaque rapport. »

L’Action Démagogique du Québec, l’opposition officielle, forme un groupe parlementaire très homogène et très uni derrière son chef. Contrairement à ce que répandent les journalistes politiques mal intentionnés, notre parti n’est pas un one-man show, s’ils prenaient la peine de regarder de plus près, ils s’apercevraient qu’au contraire, nous comptons plusieurs figurants en plus du chef ! Comme le disait le chef de l’opposition officielle, monsieur Yvon Deschamps : « Le Québec d’aujourd’hui est sur le brake à bras, il est grand temps de bouger et de faire marche arrière ! Reculons vers l’avenir ! »

Le parti du Blocage Québécois vit intensément une autre course à la chefferie qui prendra fin en septembre alors que le nom de la personne désignée pour nous guider vers « notre projet collectif de souveraineté partagée dans le cadre d’une indépendance limitée à l’intérieur d’un marché commun décentralisé, communautaire et bien de chez nous » sera enfin connu.

Comme le disait l’adjoint du remplaçant du chef intérimaire : « Plus nous sommes divisés aujourd’hui, plus nous serons unis dans le pays demain. »

Lu dans la presse:

"Les parlementeries font un retour"... "Une vingtaine d’humoristes et d’acteurs feront revivre cet automne le concept"... "Les accommodements raisonnables, le lexique parlementaire, le crucifix à l’Assemblée nationale, la poursuite de l’autoroute 30, [...] ont de quoi l’inspirer, lui et ses complices Deschamps, Légaré et Jean-Pierre Plante."...

www.hahaha.com

  Les Parlementeries

Inscription
Fil culturel | Humour

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Un Piano romantique... pour la St-Valentin!
  Hommage à Bob Marley
  James Gelfand & Jean-Pierre Zanella Quartet
  Colin Hunter
  Pierre Calvé – Tout est vrai
  Par 5 chemins | Guillaume Martineau
  Pierre Flynn – Sur la terre
  FSM | Pour le meilleur des mondes
  Les Murènes
  Guy Lépine
  Miguel De Armas Latin Jazz Quartet
  Les meilleurs hits Soul, Motown et Disco
  Tableaux Op.1: Nørre/Etienne Mason/viñu
  L’orchestre d’hommes-orchestres
  Les mardis pm: Le Noël de Quartom



Vos commentaires

On s'attendait à plus - mais c'était la première!  
Il faut dire qu'avec autant de grands noms, dont certains qu'on n'avait pas vus depuis belle lurette, nos attentes étaient assez élevées. Toutefois, malgré de bons moments, le spectacle était assez décousu. Il me semblait que chaque humoriste avait écrit son texte séparément et qu'ils avaient été raboutés ensemble par des liens plus ou moins solides, provoquant des répétitions inefficaces. De plus, les humoristes faisaient souvent référence à leur feuille et à un texte que l'on sentait déroulé dans le fond de la salle. Le tout ayant comme résultat de briser le rythme si important à l'humour. Le spectacle a duré 3h30 et fut très inégal. Il aurait intérêt à être resserré. Il faut dire que c'était la première, donc bon espoir pour les autres représentations! Et nous avons ri de la colère habituelle de Mercier, des folies de Sauvé, de l'intensité de Deschamps, des fou-rires de Légaré, du cynisme de Lemire, et de bien d'autres grands talents et moments! Et on a bien vu la langue de bois qui affecte parfois tant nos chers politiciens!

Stéphanie B.
Jeu. 30 octobre 2008