Et la lumière (ne) fut (pas) 
Danse
Sam. 29 mars 2014 à 20:00
RATS 9
372, rue Sainte-Catherine O., local #530, Montréal
  Carte
7.50$ / 25 % de rabais! (Régulier:10.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Les performeuses Christine Brault et Marie La Vierge vous convient à un programme double sous le thème de la noirceur et de ses nuances.

La soirée s'ouvrira avec NOIR, par Marie La Vierge, une performance synesthésique qui a comme point de départ son sentiment interne du noir. Une absence de lumière, un rayonnement venu du dedans, de la chair psychique, d'un lieu qui se cache à nous et en nous; un état d'Être conscient/inconscient, noir comme l'espace interstellaire, qui sera traduit en mouvements, en sons, en odeurs, en goûts, en mots, en images et en symboles, utilisant un alphabet créé par l'artiste américaine Sarah Renshaw. La traduction de cet état en épuisera le sens, le creusera encore plus loin. NOIR s'adresse à l'intuition et aux profondeurs abyssales du moi.

Christine Brault enchaînera avec NUANCES où elle parcourra les traces laissées par Marie La Vierge en y ajoutant les siennes par le geste, le son et les mots. Elle les fera voyager d'une langue à une autre, avec la participation des volontaires, de manière à composer une trame éphémère, le temps d'un passage et des interactions qu'elle y découvrira. Reprendre le souffle après le chaos, s'en imprégner, emprunter le passage de l'Autre, faire sien ce qui reste. Migrer d'un territoire à un autre, écouter, sentir, ressentir, s'approprier la langue de l'Autre, re-commencer.

  Et la lumière (ne) fut (pas)

Inscription
Fil culturel | Danse

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  No strings (attached)
  Mohamed le Suédois
  Troupe principale du Collège de Valleyfield
  Jeannot dans la tempête
  La femme comme champ de Bataille
  Splendeur du mobilier russe
  Guerre et Paix
  Lignedebus
  Botox & Silicone
  Les habits de sa majesté
  Coach de l'Amour
  Les monologues du vagin
  La singularité est proche
  Les mille et une nuits
  Z comme Zadig | Voltaire adapté au théâtre