NORMAN - Hommage à Norman McLaren  
Théâtre
Ven. 28 mars 2014 à 20:00
Place des Arts | Cinquième salle
175, rue Sainte-Catherine O., Montréal
  Carte
31.59$ / 18 % de rabais! (Régulier:38.49$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Spectacle présenté en français. Les extraits en anglais comportent des surtitres en français.

Dernière chance de voir cette œuvre unique!

(Re)découvrez l'univers de Norman McLaren!

Véritable hommage au pionnier du cinéma d'animation qu’est Norman McLaren, ce spectacle, créé en collaboration avec le danseur et chorégraphe Peter Trosztmer, propose un plongeon dans l'univers artistique éclaté et ludique de McLaren. Grâce à leur langage visuel sans pareil, Michel Lemieux et Victor Pilon offrent un voyage initiatique au cœur du mouvement, de l'abstraction et de l'humanisme qui traversent les films du cinéaste.

Une présentation de Lemieux Pilon 4DART et de la Place des Arts
Une création de Michel Lemieux, Victor Pilon et Peter Trosztmer
En collaboration avec l’Office National du Film du Canada

Spectacle présenté en français. Les extraits en anglais comportent des surtitres en français.



www.placedesarts.com

  NORMAN - Hommage à Norman McLaren

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Hommage à Kiss
  Kevin Mark Blues band
  Gentiane MG
  Constantinople – … et je reverrai cette...
  Stéphanie St-Jean
  Gentiane MG
  Dame: Archive/ Mémoire
  Jimmy Moore personnifie Michael Jackson
  Chants des pays D’Oc
  Mathieu Langevin et Rudy Caya
  Guylaine Tanguay
  Quatuor de saxophones Nelligan
  Pierre Calvé – Tout est vrai
  Marie-Élaine Thibert - Spectacle intime
  Un Piano romantique... pour la St-Valentin!



Vos commentaires

Captivant  
Bel hommage à un créateur par des créateurs, eux aussi des maîtres de leur art. Une sorte d'ovni par la façon unique d'entrelacer danse, visuel, documents, témoignages et de s'adresser directement aux spectateurs Les artistes nous proposent une translation visuelle et une lecture captivante de cette oeuvre qui n'a pas pris une ride.

Monique L.
Dim. 6 avril 2014