Création plurielle Création plurielle  
Divers
Ven. 31 octobre 2008 à 20:00
Place des Arts | Claude-Léveillée (Studio-Théâtre)
175, rue Sainte-Catherine O., Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:20.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Après un impressionnant succès rencontré par les artistes de la relève et de la Diversité dans le cadre de l’Hommage pluriel à la Francophonie conjointement présenté à Québec le 14 octobre par Vision Diversité et le Palais Montcalm, ces mêmes artistes reprennent le chemin de la création dans un atelier né du partenariat entre la SACEF (Société pour l’avancement de la chanson d’expression française) et Vision Diversité. Une fois de plus, ces artistes québécois de toutes origines et de toutes expressions, puiseront dans leurs créations personnelles pour enrichir, de leurs talents et de leurs créativités, cet espace privilégié de rencontres que seront ces journées de résidence artistique au Studio-Théâtre de la Place des Arts. De la chanson, des rythmes, du conte, du slam, de la danse et même de la peinture en direct… ils s’offriront le plaisir de partager avec le public ces moments si riches et si inspirés de leur création multidisciplinaire.

Création plurielle met en vedette :
Les auteurs-compositeurs-interprètes Joey Mallat, Elyes Landoulsi, Céline Vincent et Gabi Macaluso
Les conteurs Eveline Ménard et Gotta Lago
La slameuse Queen KA
Le chorégraphe danseur Ismaël Mouaraki
Le percussionniste Tacfarinas Kichou
Le violoniste Youri Slovak
L’harmoniciste Pascal Veillette

www.visiondiversite.com

  Création plurielle

Inscription
Fil culturel

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Les danses de la mi-chemin 2016
  Voyage dans le Temps
  L'Envers de moi
  L’École buissonnière | Pierre-Paul Savoie
  Moi, petite Malgache-Chinoise
  Ciel et cendres - Lucie Grégoire Danse



Vos commentaires

Inégale  
Comme tout collectif, il est normal que cela soit inégale. Du coup, un coup de chapeau à Céline et Queen Ka, qui furent agréablement surprenante. Un gros bémol, au folklore québecois, qui outre de ne pas avoir sa place, était mauvais. L'ensemble laisse pourtant une appréciation très positive.

Jonathan G.
Dim. 2 novembre 2008