Et si je n'étais pas passée par là ? Et si je n'étais pas passée par là ? 
Théâtre
Ven. 5 décembre 2008 à 20:15
Théâtre Prospero | Salle Intime
1371, rue Ontario E., Montréal
  Carte
16.00$ / 23 % de rabais! (Régulier:21.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Sommes-nous maîtres de notre destin?

Les Ouvriers Théâtre sont fiers de vous présenter la production Et si je n’étais pas passée par là ? Une idée originale et mise en scène de Philippe Cyr et Annick Gamache, interprétée par Jean-Pascal Fournier et Maia Loïnaz. Cette création est le fruit d’un long processus de travail, d’une mise en commun de leurs visions, croyances, expériences et recherches, dans laquelle tous les rôles se sont interchangés.

Claudine Bourdeau est une jeune femme pleine de désir et pourtant désemparée face à son avenir. Vivant sa spiritualité au travers d’outils souvent commerciaux, elle cherche la solution afin d’obtenir une vie meilleure et tente d’établir une relation avec son destin. Elle est habitée par les dualités spirituelles et philosophiques de notre société qui, toujours à la recherche de sens, s’abreuve de pensées populaires, souvent contradictoires.

De quoi est fait le futur? Peut-on influencer notre avenir? Doit-on s’abandonner à une vie tracée à l'avance? Claudine est déterminée à trouver la réponse. Influencée par les modes en cours, elle plonge à corps perdu dans cette quête à l’aide de son talentueux coach de vie, des biscuits chinois, des livres tels The Secret et autres boussoles servant à négocier sa destinée. Les moyens de contrôle se multiplient, mais la vie de Claudine reste la même.

www.la-shop.ca

  Et si je n'étais pas passée par là ?

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Toute femme est une étoile qui pleure
  Sherlock Holmes et le chien des Baskerville
  Mémoire de Lou | Théâtre de l’avant-pays
  Le clan des divorcées
  Le saut du lit
  Joyeuse Matinée de Noel
  10 ans de mariage !
  Crudités
  Les monologues du vagin
  Macbeth de William Shakespeare
  Le Sapin de Noël
  Mes enfants n'ont pas peur du noir
  Cabaret Tollé
  Ça ! - Le Théâtre de Quartier
  Gloucester - Délire shakespearien



Vos commentaires

Intime....  
Au début lorsqu'on nous dit de descendre au sous-sol du théâtre c'est un peu inquiétant. On entre dans une salle sombre, avec pour seul scène un carré gris dessiné parterre. Sans rideau ni arrière-scène. Pour cette pièce à petit déploiement, où le travail émotif de l'actrice donne le ton à l'œuvre entière, ce genre de scène et cette proximité est obligatoire. J'ai bien apprécié. Cette pièce porte à réfléchir sur notre propre cheminement dans la vie et aux choix que nous faisons.

Maryse C.
Jeu. 18 décembre 2008



Vieillir Oh ! Vieillir ....  
Le problème quand on a 45 ans et qu'on a vu beaucoup de spectacles, c'est qu'on revoit souvent le même, joué par d'autres.... parfois mieux... mais la plupart du temps ça se ressemble ou c'est moins bien ... À chaque âge ses préoccupations et à chaque artiste de trouver un langage pour les réactualiser. Ici, l'utilisation du projecteur d'acétates, simple mais efficace, était le bienvenue, mais ce n'était vraiment pas assez pour renouveler un propos ..... connu.

Normand F.
Sam. 6 décembre 2008



Profondeur et paradoxes  
Une pièce d'actualité présenté avec un brin d'humour rafraîchissant qui n'enlève rien à la profondeur de cette dernière. J'ai bien apprécié l'interprétation de Maïa Loïnaz, les transitions réussies entre les scènes et l'utilisation imaginative des accessoires et de l'espace. Bref, une pièce qui nous rappelle aussi que parfois le meilleur contrôle de son destin est de lâcher prise, de s'ouvrir à la vie et de vivre pleinement son présent.

JolyDame
Mer. 3 décembre 2008