Rythmes  ( Pas / Comédie)  de Samuel Beckett Rythmes ( Pas / Comédie) de Samuel Beckett 
Théâtre
Mar. 18 novembre 2008 à 20:15
Théâtre Prospero | Salle Intime
1371, rue Ontario E., Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:21.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Après Ailleurs, L'Absolu Théâtre s'attaque à Beckett.

PAS: l'ultra lente, une femme marche de long en large en écoutant la chute des pas pour s'assurer qu'elle existe bel et bien.

COMÉDIE: l'ultra rapide, un homme, son épouse et son amante dans les limbes. Une lumière les interroge et les oblige à raconter à répétition l'histoire de leur fin.

Comme toujours chez Beckett, le questionnement essentiel: Qu'est-ce qu'un homme? Qu'est-ce que la vie? Quel est le sens de tout cela?

Mise en scène de Serge Mandeville

Avec: Caroline Tanguay, Caroline Lavigne, Marie-Ève Bertrand, Pierre Limoges

www.absolutheatre.com

  Rythmes ( Pas / Comédie) de Samuel Beckett

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  FSM | Inch'Alyah avec Judith Mergui
  Spectacle d'humour
  Samedi Rire Pompette
  Les Mercredis Rires Garantis
  Michel Mpambara, François Massicotte, ...
  Couscous Comedy Show



Vos commentaires

C'est chaud  
Tres intime, mais trop chaud donc zzz. sinon, piece experimental en 2 volets, un moyen, l'autre excellent. la cacophonie rencontre l'harmonie.

Anthony T.
Dim. 8 mars 2009



Néophyte  
Je ne connaissais point l'univers de Beckett. Cela m'a pris quelques minutes avant d'"embarquer". Le non verbal prend autant d'importance que les mots dans la première partie. La seconde nécessite une écoute active. Je suis ressortie perplexe mais aussi intriguée et avec le désir de mieux connaître cet auteur. Court comme pièce quoique même si elle aurait été plus longue, il faut bien saisir l'essence de Beckett pour apprécier cette pièce et ses différents niveaux.

JolyDame
Dim. 30 novembre 2008



Soirée plate  
Spectacle endormant ,bien jouer mais mise en scène ennuyante.

Lucas J.
Sam. 29 novembre 2008



Trop court!  
Samuel Beckett réussit à nous surprendre et à nous faire réfléchir sur la vie et le temps qui passe. La pièce ¨pas¨est lente et lourde à supporter, c'est voulu et ça nous fait vivre le vécu pénible de cette jeune femme. La pièce ¨Comédie` est un petit chef d'oeuvre ! Les comédiens nous offrent une performance qui sort de l'ordinaire et que dire de l'éclairagiste, elle est formidable!!!!Les deux petites pièces ne durent que 50 minutes, c'est court mais plein de richesse et de talent.

Nicole S.
Sam. 22 novembre 2008



Beckett  
Pas vu le temps passer... et intéressant, comme pièce!

Hsroy
Sam. 22 novembre 2008



Quand commence l'événement  
Nous aussi, on n'a pas trouvé le sujet, ni même l'intrigue, mais les textes semblaient très bien maitrisés, et l'éclairagiste très bien synchronisé. Mais je serais incapable de raconter ce que j'ai entendu... J'ai vu trois personnages parlant à une vitesse étourdissante, qui ont même répété 2 fois tout leur texte pour qu'on puisse saisir... Et, comme l'autre l'a dit, 50 minutes de ce type de spectacle, c'eut été grassement payé, même a 50 % d'escompte.

Michel M.
Sam. 22 novembre 2008



Rythmes (Pas / Comédie)  
Très bon spectacle d'Absolu Théâtre. Le climat de la première de ces courtes pièces, "Pas", prend un peu de temps à s'installer, mais il devient ensuite d'une grande efficacité. Quant à "Comédie", l'excellente interprétation des comédiens en fait une pièce vivante malgré le statisme des corps. Par contre, bien que divertissante, la représentation durait à peine une heure. Il aurait été bien d'en donner un peu plus au spectateur. Somme toute, belle réussite.

Dominique F.
Jeu. 20 novembre 2008



Qui fait « tout ça » où, quand, comment, pourquoi…  
Je ne m’y connais pas dans l’univers de Samuel Beckett et ne m’y suis pas vraiment retrouvée. D’ailleurs, il n’y a pas vraiment de fin, on ne sait pas trop quand c’est fini… Par contre, le jeu des acteurs est époustouflant. Un théâtre minimaliste, pas de décor, seulement des jeux d’éclairage, quelques sons, des effets réduits au minimum mais très efficaces. « Tout ça » crée une atmosphère tourmentée, un peu sinistre. Bravo aussi à l’éclairagiste qui est d’un synchronisme machinal.

Johanne M.
Mer. 19 novembre 2008



Minimaliste  
L'ambiance intime de la salle est une réussite pour le son des bruits de pas. Dans¨Comédie¨ l'effet du projecteur donne le rythme au ménage à trois.

Martin D.
Mer. 19 novembre 2008