FMCM - Sextets in the City  
Musique
Sam. 24 mai 2014 à 19:30
Église anglicane Saint-Georges
1101, rue Stanley, Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:44.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Trois Américains et une Canadienne constituent le Calidore String Quartet, ensemble exceptionnel qui accède rapidement à la notoriété internationale. Fondé il y a deux ans, il a déjà remporté plusieurs prix importants. Le Calidore interprétera Il Tramonto, poème lyrique pour mezzo-soprano et quatuor à cordes, œuvre rarement jouée de Respighi, et Maiblumen blühten überall de Zemlinsky, pour voix et sextuor, exécuté par la mezzo-soprano Lauren Segal, l’altiste Marcus Thompson et le violoncelliste Benoit Loiselle. Le programme débutera et se terminera par deux sextuors, soient Capriccio, de l’opéra éponyme de Richard Strauss, et le Sextuor en sol majeur opus 36 de Brahms.



www.calidorestringquartet.com/

  FMCM - Sextets in the City

Inscription
Fil culturel | Musique

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Quartom – Acte III
  Jason Rosenblatt–Série de l’avenue Outremont
  Fantaisies de Disney
  Paulo Ramos Quartet Jazz brésilien
  Hommage à David Bowie
  Les meilleurs hits Soul, Motown et Disco
  Mardis métissés – Paul Audy - Ubuntu
  Les Murènes
  Bach avant dodo
  Messiaen! La Nativité du Seigneur
  Un Piano sous les chandelles... à Ottawa
  FSM | Plusieurs voix, une seule voie
  Pierrot Fournier chante Brel
  Marie-Elaine Thibert | Joyeux Noël
  Concert Allegra: Puccini, Nino Rota, Brahms



Vos commentaires

FMCM  
Comme je ne suis pas une mélomane, je ne trouve pas les mots pour donner mon appréciation, cependant mon invité a beaucoup aimé

Raymonde G.
Lun. 9 juin 2014



Sextets en ville  
Il est toujours agréable de se rendre à la belle église St-George située au centre-ville de Montréal pour assister à un concert. Pour la soirée, le Calidore String Quartet avait invité la mezzo-soprano Laureen segal, l'altiste Marcus Thompson et le violoncelliste Benoît Loiselle. Tout était très bon mais j'ai particulièrement apprécié et été agréablement surpris par le jeu irréprochable des musiciens dans le Sextuor en sol majeur opus 36 de Brahms.

Daniel L.
Lun. 2 juin 2014