FMCM - Le Sacre du Printemps  
Musique
Mar. 27 mai 2014 à 19:30
Église anglicane Saint-Georges
1101, rue Stanley, Montréal
  Carte
15.00$ / 66 % de rabais! (Régulier:44.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

La série des Grands Pianistes canadiens ne serait pas complète sans une invitation à Jon Kimura Parker, qui nous gratifiera d’un programme original et personnel, constitué de son propre arrangement pour piano seul du Sacre du printemps de Stravinski et son arrangement pour piano seul d’un duo qu’il adore, Fantasy on Wizard of Oz, de William Hirtz. D’après lui, cette œuvre est la plus exigeante qu’il ait jamais eu à jouer. Ce récital constituera une inoubliable démonstration de grand jeu pianistique, et une soirée mémorable.





www.jonkimuraparker.com/

  FMCM - Le Sacre du Printemps

Inscription
Fil culturel | Musique

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Meurtre sur prescription | Théâtre d'été
  FTAV: La nuit des p'tits couteaux
  Théâtre sans animaux
  SAUNA: Le Musical!
  FTAV: L'Avare de Molière
  FTAV: Des zombies et des hommes
  FTAV: Ça ne se fera pas en criant Algus!
  FTAV: Le dernier mot
  Chemins Divers
  L'Homme Gris
  Corbeil & Maranda
  FTAV: Choix Multiple
  Festival de Théâtre Amateur de Victoriaville
  FTAV: À vos souhaits
  Ils s'aiment!



Vos commentaires

Tout un privilège...  
D'avoir pu entendre ce pianiste canadien dont la réputation internationale n'est plus à faire et qui foulait pour la première fois le sol québécois, wow, wow, wow. Il a interprété plus qu'habilement avec une intensité & justesse remarquable le fameux 'Sacre du Printemps', œuvre centenaire du maître Stravinsky. Certain diront que c'était pas une pièce accessible aux néophytes mais sa grandeur et les difficultés à rendre son interprétation appréciable sont dignes de mention. En finale il nous a joué un arrangement (originalement pour un duo) que son ami William Hirtz lui a composé du Wizard of Oz. Elle était si complexe que Parker nous a raconté que lorsqu'il avait reçu les partitions il c'était empressé de téléphoner son ami pour lui dire qu'il n'avait pas enlevé de notes du duo en lui rappelant que c'était pour un solo. Et son ami de lui répondre, ''bien elles sont toutes belles (les notes) donc je n'ai pu en supprimer aucune''. Parker avouera lui-même que c'est la pièce la plus difficile de toute sa carrière qu'il eu à interpréter. Elle était effectivement brillante & tous les mélomanes présents ont grandement apprécié ce moment d'écoute privilégié. Tout un cadeau! Merci ATUVU!!!

Jewel
Lun. 9 juin 2014



Excellent!  
Le festival de musique de chambre de Montréal nous a encore offert cette année des concerts exceptionnels et celui-là en fait partie.

Nathalie G.
Lun. 2 juin 2014