De l'Amour et des Restes Humains De l'Amour et des Restes Humains  
Théâtre
Jeu. 27 novembre 2008 à 20:00
Espace 4001
4001, rue Berri, Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:20.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

David Bouchard est comédien de formation, mais il travaille comme serveur pour gagner sa vie et il approche de la trentaine. Il demeure avec Caroline, sa colocataire critique de romans en quête d’amour. David refuse d’aimer ou d’être aimé. Mais il entretient une relation de complicité avec Benoit, son meilleur ami depuis toujours.

David rencontre plusieurs inconnus séduisants en quête d’amour et de sexe, et passe de un à l’autre sans difficulté, sans engagement. Montréal est affligée d’un tueur en série, sévissant sur des jeunes femmes, un peu partout dans la ville. Un des personnages est soupçonné d’être l’auteur de ses meurtres.

Une étude sociale sur de jeunes adultes à la recherche d’un sens à leur vie dans un monde de désillusion.





  De l'Amour et des Restes Humains

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  FSM | Plusieurs voix, une seule voie
  Noël chez les Bach
  Pierre Calvé – Tout est vrai
  Les mardis pm: Le Noël de Quartom
  Hommage à Radiohead - Idioteque
  Fantaisies de Disney
  Hommage à Bob Marley
  John Stowell with the Mike Rud Trio
  Un Piano romantique... pour la St-Valentin!
  Par 5 chemins | Guillaume Martineau
  Musique pour la saison à L’Oasis Musicale
  Pierre Flynn – Sur la terre
  Les Murènes
  Audree and the Flying Cats
  Hommage à David Bowie



Vos commentaires

A reflechir  
Les comédiens sont excellent,une pièce qui porte à réfléchir sur notre société. A voir

Shirley G.
Jeu. 11 décembre 2008



Que de bons comédiens !  
Malgré un espace «réduit», on réussit à installer une atmosphère mystérieuse avec un rythme soutenu et la performance de tous ces jeunes comédiens est vraiment excellente ! Que du naturel, et, beaucoup d'émotions ! Nous avons vraiment beaucoup apprécié ! Bravo ! Très bon spectacle a si «petit prix » !

Lise34
Dim. 7 décembre 2008



Percutant  
J'ai passé une excellente soirée à l'Espace Geordie. Malgré que l'interprétation soit inégale, le message passe très bien. La pièce nous offre un beau moment de théâtre avec des sujets très contemporains mais très réalistes, des scènes crues qui vont droit au but et un décor épuré qui laisse toute la place à notre imagination. Selon moi, c'est Julie Carrier-Prévost dans le rôle de Sarah la putain maso qui a volé la vedette. Merci Atuvu !

Polskarine
Sam. 6 décembre 2008



Ce qui reste d'humain  
C'est une pièce qui reflète très bien une des réalités de notre société. Une réalité sociale qui est plutôt choquante, mais qui est pourtant bien réelle. Le jeu des comédiens était fabuleux avec une mise en scène des plus originale.

HEALEY
Ven. 5 décembre 2008



Assez cru...  
Pièce est crue, directe, cynique, mais il y a un peut d’humour irrésistible, touchante, en somme d'une franchise qui nous invite à réfléchir sur nos propres choix de vie et à nos propres espérances. Sept personnage dans une solitude, une quêtes, en mal d'amour. Recherche de bonheur, besoin des autres J'ai aimé le jeux des acteurs qui, par moment, étaient à peine à un pied devant moi. Très bonne soirée, encore une fois

Ginette L.
Mer. 3 décembre 2008



Formidable !  
Une autre pièce intense et réussie à l'intime espace Geordie. La mise en scène est époustouflante et les jeunes acteurs excellents. La noirceur du sujet n'empêche pas cette pièce d'être surprenante par son rythme effréné, de bonnes touches d'humour et l'absence de tabous.

Regis A.
Lun. 1 décembre 2008



Percutant et efficace  
Il y a des moments que l'on sait marquants et celui çi en est un. L'interprétation de chacun des personnages est fait avec brio et crédibilité. La fluidité de la mise en scène ainsi que son efficacité permettent de suivre ce rythme effréné du début à la fin tout en simplifiant et humanisant ces drames, questionnements, peurs, besoins et désirs qui sont véhiculés dans cette pièce parfois "hard", reflet de notre société passée, actuelle et sûrement future.

JolyDame
Mer. 26 novembre 2008