Le grand cahier de Janos Szasz Le grand cahier de Janos Szasz  
Cinéma
Lun. 10 novembre 2014 à 19:00
Maison de la culture Maisonneuve
4200, rue Ontario E., Montréal
  Carte
3.00$ / 63 % de rabais! (Régulier:8.15$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Le popcorn vous est offert gratuitement!

LE GRAND CAHIER est une adaptation du roman du même nom d'Agota Kristof, publié en 1986. Il s'agit du premier tome d'une trilogie dont le deuxième volet est LA PREUVE et le dernier LE TROISIÈME MENSONGE. Pendant la Seconde Guerre mondiale, des jumeaux sont envoyés à la campagne, chez leur grand-mère sadique. Dans un pays dévasté, confrontés au froid, à la faim et à la cruauté humaine, ils ont pour seul refuge un grand cahier, dans lequel ils décrivent leur quotidien.

«Un conte universel sur l'horreur de la guerre.» (Variety).

Gagnant du Globe de cristal au Festival international du film de Karlovy Vary 2013 (en République Tchèque).

Version originale hongroise avec sous-titres français. Hongrie. 2013.
109 min. Avec András Gyémánt, László Gyémánt, Gyöngyvér Bognár et Piroska Molnár.



  Le grand cahier de Janos Szasz

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Ciné-art: Nous autres, les autres
  FIFA | Apatride - Klaus Rózsa, photographe
  Ciné-Conférence de voyage : PROVENCE
  FIFA | Rhythm & Intervals
  FIFA | The Devil's Horn
  Ciné-art: Painted Land
  FIFA | J.-P. Morin Le Sculpteur de Lumière
  FIFA | Hergé, à l'ombre de Tintin
  FIFA | Dans les pas de Trisha Brown
  Ciné-art: E. Stewart William, Architect
  FIFA | Eva Hesse
  FIFA | Photos Rebelles
  FIFA | Symphonie pour une Architecture
  Artistes Femmes, à la force du pinceau
  Ciné-Conférence de voyage : PORTUGAL



Vos commentaires

Après le livre et la pièce de théâtre le film.  
Le film nous donne de super belles images. quoique l'adaptationj du roman d'Adgota Kristof a dû être des plus ardu elle est réussi. Par moment cependant le film au niveau des émotions est beaucoup moins dérangeant que le livre.

Yves P.
Sam. 22 novembre 2014