Un monde qui s'efface Un monde qui s'efface   
Théâtre
Mar. 18 novembre 2014 à 20:00
Maison de la culture Frontenac
2550, rue Ontario E., Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:0.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Privilège pour les membres atuvu.ca: en réservant sur atuvu.ca vous n'êtes pas obligés de récupérer vos billets à l'avance, ils seront disponibles à la porte, le soir même, sur présentation de votre reçu de réservation.

Ali, un jeune Irakien dans la vingtaine, est invité dans une convention internationale d’éleveurs de pigeons à donner une conférence. Tandis qu’il tente de se concentrer sur le sujet de son intervention, il est envahi par les réminiscences de l’occupation de son pays par l’armée américaine et par le souvenir de ses proches disparus. Alors que l’ornithologie et les images de guerre se mêlent dans une curieuse et cruelle fantasmatique, le souvenir de son meilleur ami, Samir, mort au combat, revient le hanter pour lui souffler à l’oreille de dures, mais nécessaires vérités. Un monde qui s’efface raconte l’histoire d’une amitié entre deux adolescents, une amitié plus forte que la guerre. Une histoire bouleversante, à travers laquelle la poète et dramaturge américaine Naomi Wallace jette un regard unique sur le monde dans lequel nous vivons.

Traduction québécoise: Maryse Warda
Mise en scène: Sébastien Harrisson
Avec Félix Monette-Dubeau et Alexandre Bergeron

Une production du Théâtre Bluff pour 14 ans et plus.







www.accesculture.com

  Un monde qui s'efface

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Olivier Babaz en duo avec Raphaël Tristan
  NUITS LATIN JAZZ AVEC ALEX BELLEGARDE
  Distant Echoes
  Hommage à Metaliica
  Mardis métissés – Kyra Shaughnessy - Passage
  Par 5 chemins | Guillaume Martineau
  L’orchestre d’hommes-orchestres
  The Musical Box
  Steve Rowe
  Lukas Geniušas
  Jean-Michel Morris
  Un Piano romantique... pour la St-Valentin!
  Les plus belles musiques de film
  Pierrot Fournier chante Brel
  Guy Lépine