La Femme française et les étoiles La Femme française et les étoiles  
Théâtre
Mar. 27 janvier 2009 à 20:00
Espace Libre
1945, rue Fullum, Montréal
  Carte
17.00$ / 39 % de rabais! (Régulier:28.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Un dialogue théâtral entre une actrice et un mime, à partir d'un roman, à partir de lettres entrecoupées de petites étoiles. Ces étoiles qui ponctuent chaque lettre d'Aragon la femme nous plongent dans le silence du temps qui passe ; elles deviennent autant de prétextes pour montrer le délire surréaliste du mime. Mouvement surréaliste, ancré dans cette période d'effervescence et de remise en question, prémisse à l'intégration de différentes formes d'expression artistique, qui a vu naître le mime actuel. La femme française explore systématiquement la démarche artistique d'Omnibus, entre l'acte et le verbe, le vu et l'entendu.

Dans une centaine de billets qu'une coquette anonyme adresse à son amant se concentre un libertinage aussi sensuel que cérébral. [...] Ces lettres, savamment, montrent qu'elles cachent, se doublent d'une provocation au soupçon, à la jalousie du correspondant, comme on dose goutte à goutte un poison. [...] La narratrice évoque Les liaisons dangereuses par sa volonté de connaître, de maîtriser et d'instrumenter les passions de l'autre. [...] Au plus intime du désir dont elle laisse l'homme subir les ravages, la femme jouit de sa supériorité d'analyse capable de décapiter un corps. [...] À force de donjuanisme pervers, la femme française ne pourra que récolter ses propres lettres. - DANIEL BOUGNOUX

Auteurs Jean Asselin, Marie Lefebvre, d'après Louis Aragon
Mise en scène Jean Asselin, Marie Lefebvre
Éclairages Mathieu Marcil
Musique Yves Daoust
Distribution Louise Marleau et Pau Bachero

www.espacelibre.qc.ca

  La Femme française et les étoiles

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Arbre et Inukshuk - Le chemin qui marche
  Sortie chic en famille: Le piano muet



Vos commentaires

Joli  
Dire que je me suis ennuyé serait exagéré, mais, une semaine après, cette soirée s'efface peu à peu. Je crois qu'il faut, pour donner vie à des lettres, autre chose que de l'agitation. Ici, l'amant -- bonne idée que de recourir au mime -- semblait gêné dans ses déplacement et la « lectrice » fort agitée. Petite atmosphère dada certes, mais je crains que les textes -- feuilles mortes tombant à terre -- ne justifiaient pas la transposition au théâtre.

Claude B.
Dim. 25 janvier 2009



Belle histoire  
La pièce est vraiement intéressante. Il y a un brin d'humour, de la nostalgie, de beaux souvenirs, des moments plus intenses et un très beau monologue interprété par la très talentueuse, Louise Marleau qui est secondé par l'excellent mime Paul Bachero. Belle soirée.

Maryse I.
Ven. 23 janvier 2009



Agréable stimulus pour les neuronnes et les yeux  
Un peu perplexe au début je me suis vite laissé captiver par l'histoire. Un texte raffiné et mélodieux livré par une Louise Marleau resplendissante et sensuelle. Le rôle de l'amant mime au corps expressif, agréable de vue et aux mouvements sans équivoque, est tout aussi bien rendu dans sa différence. Bref, une voie différente et originale d'explorer le désir, ses plaisirs et ses blessures qui naissent de nos rapports parfois dominés par la tête ou le corps!

JolyDame
Sam. 17 janvier 2009