Septième septennat; un Roi Septième septennat; un Roi 
Théâtre
Sam. 24 février 2007 à 21:00
Kola Note
5240, avenue du Parc, Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:30.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Dans le cadre du mois de l’Histoire des Noirs,

La compagnie Artistique Ekongo Ya Mbé- mbé
présente

Septième Septennat; un Roi

Comédie en deux actes de Bertin Dzangué
Régie de Patrizia Sepe

Une guirlande de paroles, gestuelles, percussions, chants, et danses

Synopsis

Baignant dans une prospérité enviable, quant à admettre l’entropie est un sacrilège.

Les habitants du royaume d’Odikango ont toujours observé une tradition d’action de grâce aux esprits de leurs ancêtres, mais la dernière offrande d’une âme agréable fut celle du 6e roi dont Ndoulou-Mba est le successeur. Intronisé par Foulanie la gardienne des esprits, notre homme au pouvoir, au terme de son septennat, désobéit aux règles et s’oppose à la loi, refuse de boire l’élixir de l’éternité. Et vit...

Septième Septennat; un roi : une œuvre magistralement conçue par un artiste talentueux et multidisciplinaire qui de plus, en voulant s’extra faire, a donné le rôle principal à une fillette de 11 ans aussi inouïe de par ses prédisposions artistiques.


  Septième septennat; un Roi

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Moi, petite Malgache-Chinoise
  Forces vitales
  L’École buissonnière | Pierre-Paul Savoie
  Voyage dans le Temps
  L'Envers de moi
  Ciel et cendres - Lucie Grégoire Danse
  Les danses de la mi-chemin 2016



Vos commentaires

Apercu d'une autre culture  
Les valeurs, les traditions et les croyances sont au coeur de cette pièce qui nous offre une histoire différente de ce qu'on voit habituellement. A noter le jeu excellent de la petite fille! Une belle soirée!

Aliçane M.
Mar. 6 mars 2007



manque de contexte  
Il s'agissait probablement de la première représentation de la compagnie artistique Ekongo Ya Mbé-mbé. Il faut savoir que le ton et la parole en Afrique ne sont pas les mêmes qu'en Occident. Les paroles et gestuelles annoncées y étaient mais les percussions, chants et danses étaient absents. Pour bien situer l'action dans l'espace et dans le temps, un narrateur aurait été apprécié.

Martine A.
Lun. 5 mars 2007



Soirée brûlante et colorée !  
Nous avons tous les trois bien apprécié. Ayant tous une expérience en Afrique, ce spectacle coloré donnait une saveur particulièrement chaude et authentique à cette froide soirée de février, paroles d'anthropologues. Un savant mélange de chants, de danse et de drame nous a fait espérer un acte de plus au moins. Décors typiques et minimalistes, magnifiques costumes. Bravo à toute la troupe. Nous attendons la suite du conte avec impatience !

Raymond C.
Lun. 5 mars 2007



on en veux encore  
tres bien mais bien trop court

Ghislaine C.
Dim. 25 février 2007