Chants du Capricorne  
Musique
Sam. 14 mars 2015 à 20:00
Usine C
1345, av. Lalonde, Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:38.40$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Opéra performance créé en 1995 en coproduction avec le Musée d’art contemporain de Montréal, Chants du Capricorne est une conception de la soprano et metteur en scène Pauline Vaillancourt.

20 ans plus tard, après une tournée internationale et un grand succès auprès de la critique, Chants Libres reprend cette œuvre toujours actuelle dans son propos universel, cette fois avec l’interprétation de la mezzo-soprano Marie-Annick Béliveau, étoile montante du chant lyrique contemporain.

Performance audacieuse exigeant un travail minutieux d’horloger, Chants du Capricorne est un rituel, une mise en scène du sacré et de l’immémorial, où le chant est dépouillé de tout accessoire pour englober toutes les cultures.

«Les Chants du Capricorne dégagent un pouvoir d’incantation qui nous ramène à nos racines, à ce qui en chacun de nous est le moins exploré: le primitif.» — Georges Nicholson







www.chantslibres.org

  Chants du Capricorne

Inscription
Fil culturel | Musique

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Soirée Tchekhov
  Les hommes viennent de Mars les femmes de...
  Eau courante
  Théâtre INK – Lignedebus
  L'Histoire de la musique | Buzz Cuivres
  Burn Out Total
  LETTRE POUR ÉLENA
  Les grands-mères mortes, une fête
  Jeannot dans la tempête
  La déprime
  Mohamed le Suédois
  Sur le fil
  Le clan des divorcées
  La singularité est proche
  Splendeur du mobilier russe



Vos commentaires

Original  
Intense et original, expérience humaine.

Francois R.
Mer. 25 novembre 2015



De l'exactitude de la posture  
De la vision forgée par Pauline Vaillancourt il y a 20 ans, l'oeuvre de Scelsi se transforme en réflexion sur la vie, la vie intime, érotique, douce et puissante, changeante et énigmatique. L'interprète, Marie-Annick Béliveau, magnifie chaque inflexion de sa voix de sa présence singulière. Un grand moment ! On se souhaite une version filmée pour pouvoir revivre chaque instant.

Anne Marie M.
Lun. 16 mars 2015