Kvetch Kvetch  
Théâtre
Ven. 2 mars 2007 à 20:00
Espace 4001
4001, rue Berri, Montréal
  Carte
15.00$ / Billet gratuit avec invité!
(Régulier:20.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Une pièce de STEVEN BERKOFF

ANGOISSE, CRAINTE ET FRAYEUR

Le Théâtre de la Marée Haute vient ébranler nos convictions d’infaillibilité en nous reflétant une image de l’homme, de nous, que nous tentons de garder enfouie dans les dédales de notre esprit. C’est avec Kvetch de Steven Berkoff, mise en scène par Michel-Maxime Legault que le Théâtre de la Marée Haute souhaite bouleverser notre univers intérieur, le Moi qui sommeil en chacun de nous. D’un réalisme désarmant, Kvetch ne vous laissera pas froids.

KVETCH
Frank invite son ami Hal à venir manger chez lui où s’y trouve femme et belle-mère. «On échangera nos Kvetches, j’veux dire les histoires qui nous tracassent.» Plus la soirée avance plus chacun se réfugie dans ses angoisses. La honte de l’autre, de la belle-mère; la peur de ne pas savoir bien faire; la peur de la mort qui approche; du désir incongru de l’autre du même sexe; la peur de céder à l’adultère. Nous sommes voyeurs, témoins de ces pensées toutes plus intimes les unes que les autres. Mais nous sommes aussi les principaux personnages de cette histoire qui raconte nos vies et nos angoisses.

Kvetch à la frontière du réel… Une pièce bouleversante de vérité!

M.E.S. MICHEL-MAXIME LEGAULT
SCÉNOGRAPHIE GAÉTAN PARÉ
AVEC SÉBASTIEN DODGE, MARIE-CLAUDE GIROUX, LYETTE GOYETTE, NICOLAS LÉTOURNEAU ET JEAN-OLIVIER ST-LOUIS

Du 13 Février au 3 mars 2007 À 20:00
Billets en vente au 514.523.3788


  Kvetch

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Mémoire de Lou | Théâtre de l’avant-pays
  Sherlock Holmes et le chien des Baskerville
  Le Sapin de Noël
  Jeannot dans la tempête
  Gloucester - Délire shakespearien
  Crudités
  Ai-je du sang de dictateur?
  No strings (attached)
  Cabaret Tollé
  Ça ! - Le Théâtre de Quartier
  La singularité est proche
  Les habits de sa majesté
  Dans la tête de Proust
  Histoires de Fins
  Le clan des divorcées



Vos commentaires

Wow  
J'ai tellement apprecié ce spectacle, mon invitée aussi... L'Espace Geordie est une tres petite salle peu connue, mais cette piece je les vraiment adoré,.La semaine d,avant j,etais aller voir au dela du rire au rideaux vert,et je n,ai pas bien aimer,meme si c,etait avec des acteurs connu..je suis tres contente d,avoir pris la chance d»,aller voir cette nouvelle petite troupe de theatre..encore Bravo !!!

Cookgirl
Mer. 14 mars 2007



Réflexion suscitée  
On quitte la salle en se demandant si la parole qu'on entendra de notre prochain interlocuteur représentera réellement sa pensée... De facture originale, avec des comédiens – certains avec peu d'expérience – talentueux, cette pièce dont le thème est réellement intéressant suscite une réflexion sur les échanges entre individus, qu'ils soient intimes ou non. La mise en scène est simple mais efficace : on passe du discours de l'acteur à ses pensées intimes, tout simplement. Une pièce à voir pour qui veut passer une belle soirée ou qui se questionne sur l'authenticité des rapports humains.

Johanne T.
Mer. 7 mars 2007



Bravo!  
La mise en scène était forrrrmidable! Cette dernière, combiné au jeu des acteurs, créait un atmosphère intense et percutant. La proximité des acteurs rendait encore mieux leurs inquiétudes. Le choix de musique était approprié et charmant, contribuant lui aussi remarquablement à l'atmosphère! Bravo au Théâtre des Grandes Marées!

Antoine R.
Mar. 6 mars 2007



Je dis oui à Kvetch et bonjour à Arnaud  
Un bon texte, une bonne direction d'acteur, un propos ma foi, toujours actuel ... il me semble, je l'espère, peut-être que je n'aurais pas du dire ça, ou pas comme ça, pourquoi je fais un commentaire sur ce spectacle... mais qui suis-je pour avoir une opinion ... j'ai chaud, je transpire... Bon... Je regrette, je retire tout ce que j'ai dit. Je n'ai pas d'opinion sur ce spectacle que j'ai trouvé excellent mais dans lequel je ne me reconnais pas du tout. Je tiens à le préciser. N'empèche..., je serais vous, j'irais le voir.

Normand F.
Ven. 2 mars 2007



Agréable soirée étourdissante!  
Une agréable soirée en compagnie de cinq personnages étourdissants tracassés par la peur, le jugement, la vie. On rit. On se reconnaît ou on ne se reconnaît pas. Le concept est bien réussi. La confusion. Leur confusion. Notre confusion. L’emmêlement de toutes les angoisses qui nous emmêlent nous-mêmes jour après jour.

Alexandra B.
Dim. 18 février 2007