LA BEAUTÉ DU DIABLE (1950) René Clair.  
Cinéma
Dim. 1 mars 2015 à 18:30
Cinéma VA-114
1395, boul. René-Lévesque O., Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:8.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

NOTE: Stationnement gratuit après 18h. Desserts, thé et café disponible durant l'entracte.

Un savant vieillissant fait un pacte avec le diable pour retrouver la jeunesse. Pour cette adaptation du célèbre mythe de Faust, Clair opte pour une mise en scène magique et théâtrale, regorgeant d'inventivité visuelle et de trucages. Son approche de Faust est résolument poétique et romantique, apportant au texte de Goethe une touche de comédie, voire de satire. Tourné dans les studios de Cinecitta et à Rome, le film propose des décors stylisés et grandioses signés Léon Barsacq, fidèle collaborateur de Clair mais aussi de Renoir et Carné. Mais le film est surtout un formidable duel d'acteur entre Gérard Philipe (Fanfan la Tulipe) et Michel Simon (Boudu sauvé des eaux). Clair a eu l'idée jouissive de leur faire échanger leur rôle à mi-parcours, le jeune Faust empruntant les traits Philipe, alors que Simon devient le diable. Si le premier joue de sa beauté et de sa vulnérabilité, l'autre est imprévisible, cabotin, génial. Pour la petite histoire : Simon détestait cordialement son (trop jeune et trop beau?) partenaire, et le climat sur le plateau sera tendu.

Moins connu aujourd'hui que Renoir ou Feyder, Clair a eu un parcours étonnant et tout aussi marquant pour le cinéma français. Il réalise en 1924 en Paris qui dort, qui annonce déjà la liberté de ton et l'onirisme qui marqueront beaucoup de ses films, dont La beauté du diable. Avec Entr'acte (1924), il signe un film emblématique du surréalisme, avec la collaboration de Francis Picabia, Marcel Duchamp et Man Ray, entre autres. Il écrit aussi à l'époque des textes et critiques encore essentiels pour comprendre l'avant-garde des années 20. Il signera une trentaine de films - dont À nous la liberté et Le silence est d'or - travaillant aussi en Angleterre et aux États-Unis. Une rare occasion de redécouvrir ce cinéaste sur grand écran!

Invité: Marie-Christine Breault, chercheure indépendante

France / Italie, 96 min., 16mm) Réalisateur : René Clair


  LA BEAUTÉ DU DIABLE (1950) René Clair.

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Quatuor de guitares du Canada
  Misunderstood: A Nina Simone Celebration
  Rythmes et couleurs des Balkans
  Bach avant dodo | Avec Paramirabo
  Myriam Bleau + Quadr - ACREQ ELEKTRA
  Les Respectables
  Caroline Savoie
  The Rolly Gibb Band
  Dear Criminals et le Choeur JFP
  Syli d'Or | La Morsure + Kompasoul
  Hommage à Coldplay
  Trio Fibonacci | Au salon de Balzac
  Sam Kirmayer Quartet
  Normand Meilleur | Coup de chapeau à Dubois
  Les Meilleurs hits Soul, Motown et Disco



Vos commentaires

Ma prenière visite  
L'ai beaucoup apprécié ma soirée de cinéma et mon invitée aussi. Cette version de Faust, René Clair 1950, nous ne l'avions jamais vu et l'avons trouvé captivante. Voir ces excellents acteurs se donner si généreusement est goûteux. Il faisait si chaud dans la salle de projection ce dimanche-là que l'intermission fut très bien accueillie sans parler de la tarte aux carottes plutôt réussie. Nous nous proposons d'en refaire l'expérience un de ces prochains dimanches. Merci pour cette conviviale et très agréable soirée. Anne Nicole

Anne Nicole H.
Mar. 3 mars 2015



Michel Simon rien que Michel Simon.  
Ma mère de 92 ans m'a accompagné pour voir ce film. Que de souvenirs pour elle car Gérard Philippe et Michel Simon étaient ses deux acteurs fétiches. Excellent film film de René Clair sur le mythe de Faust. Mais que dire de Michel Simon sinon qu'il porte entièrement ce film sur ses épaules. Que dire de ses mimiques et ses postures c'est incroyable ce qu'un corps peut exprimer. J'ai découvert hier un grand , un très grand acteur.

Yves P.
Lun. 2 mars 2015