Crac Crac 
Danse
Sam. 21 février 2009 à 18:45
Usine C
1345, av. Lalonde, Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:20.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Crac est un îlot de résistance psychophysique. Une danseuse-patineuse s’engage dans un cercle lumineux projeté au sol et à la verticale qui circonscrit des espaces, des cages concentriques, qui délimite un intérieur et un extérieur, circonférence ultime d’un monde prêt à l’implosion-explosion. Sur l’axe de cette catastrophe, une figurine pâle et fragile se lance, se déplace, lutte, s’incline et se relève à nouveau, essayant sans cesse de redéterminer les frontières qui tendent à borner, à cerner, à séparer. La précision de l’exercice physique se transforme en anatomie d’une névrose. S’ajoute alors un univers sonore hors du commun où des voix et des sons captés à l’extérieur dans les villes visitées par la compagnie sont transformés en algorithmes, en trames sonores et en pixels. Tout semble se précipiter, se désintégrer… mais en fin de compte une nouvelle carte se dessine.
Une tragédie moderne racontée impeccablement, avec élégance et sans une larme.

Virtuose dans l’art de mêler inextricablement théâtre et vidéo, voix et sons, Motus consacre, depuis 1991, son talent à démocratiser de grandes œuvres artistiques engagées.



www.usine-c.com



  Crac

Inscription
Fil culturel | Danse

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Trio Fibonacci | Bohemia
  Clara and the Sky, clin d'oeil aux Beatles
  FMA | Les 7 cités de l'amour
  Les Jeudis Motown, Soul et R&B
  Ihtimanska | Lancement de l'album Yüz Yüze
  FMA | Alep Ya-la-lal-li
  Matt Mardini
  Alex Bellegarde | Nuits latin jazz
  Série Mardis métissés | Impulso Flamenco
  Hommage à Sinatra
  CCF | Les Charbonniers de l'enfer
  Entrez dans la danse
  FMA | Soudan Blues
  Hk et l'Empire de papier
  CCF | Damien Robitaille + Dj Janime Jeanine



Vos commentaires

Émotions  
J'aime la manière dont l'interprète rend l'émotion avec son corps. La façon qu'elle a de se servir de ses patins, se rappelant des pointes des ballet classique à certaines occasions. De les utiliser pour prolonger ses mouvements. Le jeu de son et projection sont intéressant et nous amènent à sentir les émotions et donne une dimension.

Mélanie B.
Dim. 22 février 2009