En route vers les pays celtiques En route vers les pays celtiques 
Musique
Sam. 21 février 2015 à 16:30
Cathédrale Christ Church
635, rue Sainte-Catherine O., Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:0.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Privilège atuvu.ca: En réservant sur atuvu.ca, vous aurez une place de choix garantie avec coussin et un programme.

L’Oasis Musicale concerts à la Cathédrale Christ Church présente l'Ensemble La Cigale.
Avec : Vincent Lauzer, flûtes à bec; Madeleine Owen: luth, théorbe, guitare baroque; Sara Lackie, harpe baroque

En route vers les pays celtiques

La cigale croît doucement, lentement, en secret, avant de révéler dans sa pleine beauté un chant que tous peuvent entendre et goûter. Dans la fable bien connue, la fourmi l’a tournée en dérision, elle qui n’offrait rien d’autre que le partage de sa musique ; mais elle a peut-être oublié comme ce chant allégeait les travaux, permettait de rêver, de se réjouir, d’aimer et aussi de pleurer….

Formé en 2006 à Montréal, l’ensemble de musique ancienne La Cigale tire son nom de ce merveilleux chanteur et offre à son tour un échange musical à tous ceux qui aimeraient l’entendre.

La Cigale est un ensemble à géométrie variable qui se consacre à la redécouverte des répertoires musicaux Renaissance et baroque sur instruments d’époque. Le groupe se donne pour mission d’associer des œuvres de style savant et traditionnel, d’explorer les liens entre la littérature et la musique, et de rendre accessible au public des chefs-d’œuvre méconnus. Les musiciens de La Cigale sont loués pour leurs prestations chaleureuses et pour la complicité qu’ils entretiennent avec leur public.

En 2013, l’Ensemble a produit un premier CD, Tiorba Obbligata, comportant un programme inusité d’œuvres italiennes centrées autour du théorbe en tant qu’instrument obligé. Le CD comprend plusieurs œuvres jamais enregistrées auparavant, et La Cigale est un des rares ensembles à se spécialiser dans ce repértoire. Tiorba Obbligata a été nominé pour un Prix Opus dans la catégorie « Disque de l’année—musiques médiévale, de la Renaissance, baroque, classique. »

L’ensemble se produit fréquemment dans des séries de concerts et des festivals et poursuit des activités aussi variées qu’originales. On a pu l’entendre dans le cadre d’un large éventail d’événements comme le festival Montréal baroque, une ouverture d’exposition au Musée Canadien des Civilisations et des festivités du Jardin Botanique de Montréal. Dans leur passion de partager leur musique, l’ensemble s’est produit en plein air sur la montagne de Rigaud (Journée internationale de la marche), dans une galerie d’art contemporain et dans un salon de beauté montréalais. Les musiciens de la formation ont également eu le plaisir d’initier des mélomanes à la musique baroque (Grande Bibliothèque du Québec, en concert-conférence) ou de se produire pour des colloques du Cercle interuniversitaire d’étude sur la République des Lettres (CIERL, Université Laval) consacrés aux recherches interdisciplinaires qui font se rencontrer littérature, iconographie et musicologie. En outre, La Cigale poursuit une collaboration de plusieurs saisons avec le chœur Projet Choral. Pour leur série de concerts du printemps 2014, l’ensemble a crée des programmes de musique allant des chaconnes espagnoles de l’époque baroque jusqu’à des arrangements de chansons des Rolling Stones.

Vincent Lauzer, flûtes à bec

Vincent Lauzer est né en 1988 et étudie la flûte à bec depuis 1993. Lauréat de nombreux premiers prix lors de concours régionaux et provinciaux, il s’illustre au Concours de Musique du Canada en obtenant six premières places lors de la finale nationale. En 2008 et en 2009, il y remporte le grand prix chez les 19 à 30 ans.

Tout récemment, il remporte le Premier Prix lors du premier Concours de musique ancienne Mathieu-Duguay présenté lors du Festival de musique baroque de Lamèque. En septembre 2009, il remporte le Premier Prix et le Prix du public au Concours International de flûte à bec de Montréal. En 2007, on lui décerne le prix du meilleur flûtiste canadien lors de la deuxième édition de ce même concours.

En mai 2009, il remporte le premier prix Oliver-Jones au Festival de Musique Classique du Bas-Richelieu de Sorel-Tracy. En 2007, Vincent se voit décerner le Prix Montréal Baroque pour l’audace et la musicalité au Concours Étoiles Galaxie-CBC du festival Montréal Baroque. En juin 2003, Vincent est invité à jouer à la salle Pierre-Mercure dans le cadre d’un concert de l’Alliance Musicale.

Vincent fait partie de l’ensemble Flûte Alors! avec lequel il se produit régulièrement dans la région de Montréal, notamment au Festival Montréal Baroque. L’ensemble remporte, en août 2009, le premier prix en musique de chambre au National Music Festival, à Saskatoon. Dernièrement, on a pu entendre Vincent dans la série Clavecin en concert et avec l’ensemble Les Idées Heureuses. Il travaille également avec les ensembles The Kids et La Félicité.

Diplômé de l’école de musique Vincent D’Indy, Vincent a également terminé un diplôme d’études collégiales en interprétation au Cégep de Saint-Laurent avec Sophie Larivière et Matthias Maute. Il poursuit actuellement sa formation à l’Université McGill en interprétation, sous la direction de Matthias Maute.

Sara Lackie, harpe baroque

Sara Lackie est l’une des rares harpistes au Canada dont la spécialité est la harpe baroque triple, un instrument ancien moins connu qui tend à s’imposer de nouveau depuis quelques années. Ses talents de spécialiste du continuo et d’accompagnatrice sont sollicités dans la région de Montréal, où elle réside, de même qu’ailleurs. Parmi ses récents projets, notons ses collaborations avec Les Voix Humaines, Les Voix Baroques, l’Ensemble La Cigale, TENET (New York), Helios Opera (Boston) ainsi que le Studio de Musique Ancienne de Montréal. On a également pu l’entendre à l’échelle nationale sur les ondes radiophoniques de Radio-Canada, et elle a enregistré auprès des maisons de disques ATMA et Analekta. En 2009, elle a fait ses débuts comme soliste avec un récital chaleureusement applaudi au Sackville Early Music Festival.

D’abord formée au piano, à la direction d’orchestre et à la harpe moderne, Sara a poursuivi ses études en histoire de la musique et en performance musicale historique à l’Université Carleton ainsi qu’à l’Université McGill. Au fil des ans, elle a participé à un grand nombre d’événements estivaux, dont le Amherst Early Music Festival, le Seattle Academy of Baroque Opera, le Corso Internazionale di Musica Antica (à Urbino, en Italie) et le International Baroque Institute at Longy. Sara exprime sans réserve sa gratitude pour les conseils inspirants et le soutien de son principal professeur, la harpiste de renom Maxine Eilander.

Sara est la graphiste et webmestre de l’Ensemble La Cigale.


Madeleine Owen, directrice artistique, luth, théorbe, guitare baroque

Décrite par des critiques comme “un courant frais” (Le Droit) et louée pour son “excellent jeu de continuo au théorbe” (The Ottawa Citizen), Madeleine Owen a commencé à jouer de la guitare à l’âge de sept ans. Après des études supérieures en guitare classique, elle a décidé de se consacrer à la musique ancienne comme interprète au luth, théorbe et à la guitare baroque. Elle séduit le public avec son jeu musical et instinctif sur ces instruments.

Madeleine Owen est la directrice artistique de l’ensemble de musique ancienne Montréalais, La Cigale. Elle se produit souvent comme soliste, accompagnatrice et chambriste. On peut l’entendre lors des séries de concerts comme Orgues et couleurs, les festivals de musique ancienne de Lamèque, Montréal et Boston et avec des groupes comme La Nef, Ensemble Appassionata, Toronto Masques Theatre et le Central City Opera (Colorado).

Au printemps de 2003, Madeleine Owen a participé à la première moderne du manuscrit de luth de Montréal lors du Festival du luth de la Nouvelle-France. On a pu l’entendre à la télévision et radio régionales et nationales au Canada et à la National Public Radio américaine et elle a été enregistrée sous l’étiquette Les Productions XXI. À l’automne de 2006, comme membre du consort brisé, The Queen’s Trouble, elle a participé comme finaliste au concours de musique médiévale et renaissance de la societé Early Music America à New York.

Madeleine Owen a étudié le luth avec des musiciens de renommé international comme Sylvain Bergeron et Nigel North. Elle a participé à des stages en musique ancienne du Oberlin Baroque Performance Institute et la Lute Society of America. Elle est diplômée du programme de musique ancienne de l’université Mcgill.

  En route vers les pays celtiques

Inscription
Fil culturel | Musique

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Quartom / les Petits Chanteurs du Mont-Royal
  Samuel Bonnet Solo Project + guests
  Christopher O'Neil Thomas
  Hommage à Radiohead | Idioteque
  Taurey Butler Trio
  The Musical Box
  CHOPIN... sous les chandelles !
  Quartom – Acte III
  Hommage à Metaliica
  Miguel De Armas Latin Jazz Quartet
  Frim Fram
  Nuits Latin Jazz avec Alex Bellegarde
  Dawn Tyler Watson
  Distant Echoes
  FSM | Pour le meilleur des mondes