Les oiseaux mécaniques Les oiseaux mécaniques  
Théâtre
Jeu. 12 mars 2015 à 20:00
Espace Libre
1945, rue Fullum, Montréal
  Carte
24.00$ / 25 % de rabais! (Régulier:32.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Avec cette dernière création, le Bureau de l’APA accompagné de plusieurs membres de l’Orchestre d’hommes-orchestres et d’une diversité de créateurs nous invite encore une fois dans leur cabinet de curiosités où se trouvent accumulés des objets inventés, bricolés, hétéroclites et inusités.

Si l’action de La Jeune-Fille et la mort était campée dans une salle de classe, cette fois-ci, les spectateurs entreront dans une salle de concert. La dernière création du Bureau de l'APA empile performances, tableaux vivants, textes et chansons, dans une œuvre qui pose la question de l'aliénation et du pouvoir, plus particulièrement celui de la musique. Dans Les oiseaux mécaniques, on opère le détournement d'un monument de la musique, la Neuvième Symphonie de Beethoven. Tous les éléments participant au système de la musique classique — musiciens, chef d'orchestre, instruments, et même critique musical! — seront joyeusement passés à la moulinette indisciplinée.






www.espacelibre.qc.ca/spectacle/saison-2014-2015/les-oiseaux-mecaniques

  Les oiseaux mécaniques

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Hommage à Radiohead | Idioteque
  CHOPIN... sous les chandelles !
  Une soirée Soul, Motown et Disco
  Samuel Bonnet Solo Project + guests
  Fantaisies de Disney
  Les Choralies
  FSM | Pour le meilleur des mondes
  Le grand bal de Noël – Jeunesses musicales
  Nomad'Stones au Groove Nation
  Fuat Tuaç Quartet
  Dawn Tyler Watson
  Guy Lépine
  Jim Zeller Acoustic Duo
  Emilie & Ogden
  Les meilleurs hits Soul, Motown et Disco



Vos commentaires

Non l'art n'est pas différent de la barbarie.  
LE bureau de l'APA avec cette production présente une des pièces de théâtre les plus déstabilisantes et des plus jouissives de la scène montréalaise des dernières années. Cette pièce est des plus bordélique mais quel joyeux bordel. La pièce se passe dans une salle de concert ou on découpe la neuvième de Beethoven en petits morceaux ou même sacrilège ou on la passe au blender. Le genre de théâtre qui aurait défrisé la direction du TNM qui se complaît depuis un certain nombre d'années publicitaires obligent a du théâtre moumoune non-dérangeant. J'aurais bien aimé voir le maire lala Tremblay a cette représentation ça l'aurait sûrement pas rapproché des intellectuels.

Yves P.
Jeu. 12 mars 2015



L'envol des oiseaux  
Cette création originale et musicale du Bureau de l’APA présente des tableaux qui traitent du pouvoir de la musique. La Neuvième Symphonie de Beethoven est déconstruite. Le cabinet des curiosités attire l'attention des spectateurs.

Daniel L.
Lun. 9 mars 2015



Quelle ingéniosité!  
On part avec la 9ième symphonie de Beethoven que l'on déconstruit et on y va de tellement d'idées et d'exploration de toutes sortes sans fil conducteur que l'on s'y perd et pourtant on en redemande. Il y a eu des moments formidables comme la chanson j'aimerais que l'on m'appelle Caroline puis Johnny Walker qui nous présente son scotch et comment le boire mais qu'à chaque fois qu'il revient il est de plus en plus ivre c'est juste tordant.Il y a des violons qui jouent tout seul, des projections sur écran, on grave des cd que les gens peuvent venir prendre et j'en passe. Ça me rappelle le théâtre que faisait Jodorowski et Arrabal soit expérimental et multidisciplinaire et qui nous reste dans la mémoire longtemps. Pour vivre une expérience hors du commun.

Denis B.
Dim. 8 mars 2015