Mundo Tango ou L'Amérique au corps Mundo Tango ou L'Amérique au corps 
Théâtre
Sam. 3 mars 2007 à 20:00
MAI (Montréal, arts interculturels)
3680, rue Jeanne-Mance, Montréal
  Carte
15.00$ / Billet gratuit avec invité!
(Régulier:20.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Dixième création du Théâtre de l’Utopie,

Mundo Tango ou l’Amérique au corps nous convie à un audacieux mélange des genres. Véritable collage orchestré par la metteure en scène Cristina Iovita, cette création théâtrale puise à plusieurs sources : poème, prose, écriture scénique et cinématographique.

La chorégraphie amalgame la danse contemporaine et le tango traditionnel et met à contribution deux danseurs de tango de calibre international : Tomas Howlin et Noel Strazza.

La pièce fait dialoguer Borges (Marcelo Arroyo) et Garcia (Mathieu Bourguet) en un échange inédit, parfois iconoclaste, où l’identité nationale et l’imaginaire collectif, la culture avec un grand C et la culture populaire se disputent la scène. L’adaptation, également signée Iovita, a été nourrie par les textes de Jorge Luis Borges et Rodrigo Garcia.

Borges, le Poète Aveugle, doit assister à une conférence sur le thème de Buenos Aires. En attendant, il évoque les rues de sa ville telles qu’il les a connues du temps où ses yeux, encore vivants, pouvaient les contempler. Ses paroles ressuscitent, tour à tour, l’ombre des héros de l’histoire argentine. Une véritable chanson de geste naît du souvenir des milongas d’antan, s’incarne dans la «danse du courage et de la mort» qu’on appelle le tango.

Surgissant des rangs du public, Garcia, le Jeune Poète, tente de détruire ces mythes et leur oppose sa propre création : un court métrage sur la réalité d’une génération élevée sous le régime dictatoriel de Galtieri, génération qui ne connaît plus le courage et refuse de magnifier son passé historique. La tentative échoue. Au fur et à mesure qu’il développe sa présentation, Garcia, le Jeune Poète, comprend son appartenance à l’imaginaire collectif évoqué par Borges et en intègre l’héritage.


  Mundo Tango ou L'Amérique au corps

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Mémoire de Lou | Théâtre de l’avant-pays
  Crudités
  Toute femme est une étoile qui pleure
  Cabaret Tollé
  10 ans de mariage !
  Dans la tête de Proust
  Les habits de sa majesté
  Histoires de Fins
  Jeannot dans la tempête
  La singularité est proche
  Le Sapin de Noël
  Sherlock Holmes et le chien des Baskerville
  Le clan des divorcées
  Ça ! - Le Théâtre de Quartier
  Les monologues du vagin



Vos commentaires

Ohhh tango  
Un très beau spectacle ou étaient jumelés le tango, la poésie, la littérature et le théâtre. On ne peut qu'être séduits par cette danse de mots et de corps, où la passion argentaine est présente du début à la fin.

Aliçane M.
Mar. 6 mars 2007



Mundo Tango  
C'était une première pour nous ce genre de pièce et nous avons plutôt aimé. La 1iere partie avec le poète aveugle était un peu longue, mais la 2ieme partie était plus divertissante et drôle tout en étant profonde. Nous avons beaucoup aimé le Tango dans la 1iere partie et aussi l'acte des danseurs dans la 2ieme partie. Nous n'avons pas tout à fait saisi le sens de la pièce, mais nous avons attribué cela à notre côté artistique en développement!

Caroline B.
Mar. 6 mars 2007



buenos aires intemporel  
sujet derangeant tres bien interprete j ai adore les partie de danse et le jeu avec le public.

Ghislaine C.
Lun. 5 mars 2007