Vue sur la relève | Soirée danse Vue sur la relève | Soirée danse  
Danse
Jeu. 9 avril 2015 à 20:00
Théâtre Plaza
6505, rue Saint-Hubert, Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:10.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Marie Lambin Gagnon/WTF

WTF présente trois personnages inspirés de diverses facettes de la culture populaire. Superhéros, couleurs pop, musiques électroniques... les danseuses en quête de leur identité passent de l’enfance à la découverte de l’âge adulte. Un trio charmant et loufoque, à coup sûr hilarant, au cœur d’un monde extravagant.
Inspirée par l’art de rue, à Berlin, Marie Lambin-Gagnon signe ici une œuvre éphémère, une expérience puissante qui touche le public et l’emmène dans un autre univers. Elle crée un monde unique inspiré de la vie quotidienne, et fait un pied de nez à la réalité qui touche profondément les spectateurs.


Eva Kolarova/Cycle

« La danse est un acte d’équilibre entre la perfection et la beauté, c’est un langage sans parole qui exprime l’âme. Nous ne pouvons pas danser dans le passé ni dans l’avenir, car la danse est toujours ici et maintenant, présente, sincère et sans hypocrisie! » (Eva Kolarova)
Dans Cycle, Eva Kolarova et son équipe combinent ballet contemporain, vidéoprojection et musique en direct. La danse fait un parallèle poétique entre cycle de la nature et expérience humaine. Ainsi, tout comme les saisons défilent, l’être humain reste soumis au cycle de la naissance, du développement et de la mort. Le violoncelle représente ici le symbole du pouvoir de l’univers, venant jouer avec l’interprète et les projections.


Maryse Damecour/La petite mort

La petite mort exploite l’opposition entre existence et isolement. Deux êtres ne se voient pas. Ils se cherchent, se sentent, s’inventent. Ils ont besoin l’un de l’autre pour exister, pour se perpétuer, pour se reproduire. Une quête contre la mort. Le lien à l’autre pour témoigner de notre existence. L’acharnement d’exister pousse les interprètes dans leurs limites autant physiques que psychologiques. La chorégraphie est soutenue par la musique de Mériol Lehmann qui réunit ambiances sonores, instruments et bruits. Une scénographie composée de pots Mason charge et transforme l’espace.

La petite mort est une œuvre sensible, violente et parfois comique, sur la quête d’existence et le lien à l’autre. C’est un questionnement essentiel et pertinent plus que jamais dans un monde où les rapports humains sont en profonde transformation.


Woo me myth/ Iredea

Iredea est un opéra rock dansé, inspiré par l’auteur Philip K. Dick et ses visions du futur. Dans le récit, une apocalypse laisse la planète entièrement détruite. Les quelques visages de l’humanité ayant survécu à ce sort se battent les uns contre les autres dans le but de définir une nouvelle moralité. De mystérieux personnages se retrouvent au centre de cette lutte : un artiste au corps paralysé, un homme brillant, froid et manipulateur, ainsi qu’un sage, démuni et désespéré. Sous la direction artistique de Ted Strauss et la direction chorégraphique de Jenn Doan, Iredea incarne un univers théâtral nouvellement orchestré suivant les traces d’une sculptrice douée, qui se lance dans une quête pour rendre gloire à l’homme ayant détruit le monde.

www.vuesurlareleve.com


  Vue sur la relève | Soirée danse

Inscription
Fil culturel | Danse

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Les danses de la mi-chemin 2016
  Ciel et cendres - Lucie Grégoire Danse
  L’École buissonnière | Pierre-Paul Savoie
  Moi, petite Malgache-Chinoise
  L'Envers de moi
  Forces vitales
  Voyage dans le Temps