3 Histoires d'Indiens de Robert Morin 3 Histoires d'Indiens de Robert Morin 
Cinéma
Mer. 15 avril 2015 à 19:30
Maison de la culture Frontenac
2550, rue Ontario E., Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:0.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Privilège pour les membres atuvu.ca: en réservant sur atuvu.ca vous n'êtes pas obligés de récupérer vos billets à l'avance, ils seront disponibles à la porte, le soir même, sur présentation de votre reçu de réservation.

Shayne va et vient entre un village sans commodités et une ville minière en écoutant de la musique symphonique. Alicia, Shandy-Ève et Marie-Claude se forgent un culte à la mémoire de Kateri Tékakwitha. Erik bricole un émetteur télé à partir de composantes trouvées çà et là. Trois histoires étalées sur quatre saisons qui esquissent, pour le meilleur et le pire, les contours d'une nouvelle génération « d'Indiens » moins résignés que ne le sont leurs parents.

Interprétation: Shayne Brazeau, Shandy-Ève Grant, Erik Papatie, Alicia Papatie-Pien, Marie-Claude Penosway

Film choral | 70 min | Québec, Canada | 2014



  3 Histoires d'Indiens de Robert Morin

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Les monologues du vagin
  Comme un grand trou dans le ventre
  La singularité est proche
  Un soir à Paris
  Vénus à la fourrure, de David Ives
  Mohamed le Suédois
  Le clan des divorcées
  Coach de l'Amour
  Je suis un arbre sans feuille
  Botox & Silicone
  Mémoire de Lou | Théâtre de l’avant-pays
  Les habits de sa majesté
  Burn Out Total
  Dans la tête de Proust
  Histoires de Fins



Vos commentaires

Aréflèchit  
Documentaire qui amène une grande rèflecion sur le vécu aujourd'hui encore dans les peuples autochtones.sans les déraciner, ni nier leur culture comment les aider à sortir cette jeunesse du marasme. Ils ont une richesse , une identitè que nous avons ignoré, baffoué. A revoir

Therese C.
Ven. 17 avril 2015



"Fiction versus réalité"  
Le film fait la narration de trois jeunes Amérindiens Algonquins vivant sur une réserve près de Amos en Abitibi Témiscamingue. Le portrait sociologique du mode de vie de cette communauté éloignée des grands centres urbains du Québec a une empreinte réaliste. Il s’agit d’une communauté isolée marquée par une multitude de problèmes : toxicomanie, violence, pauvreté, etc..L’on suit trois jeunes personnages emblématiques, joués avec naturel, par des membres de la communauté. L’un bricole et réussit à patenter une télé de broche à foin par laquelle il entend transmettre le savoir d’un mode de vie ancestral. Un autre vit totalement absorbé par une culture musicale classique sans liens apparents avec la culture autochtone. Une jeune fille incarne une aspiration mystique et mortifiante chrétienne. Trois destins mis en parallèle qui illustrent les tensions et échappatoires d’un mode de vie à cheval entre deux cultures. Une fiction dans un cadre sociologique réaliste. Certes les jeunes comédiens n’ont pas passé par des écoles d’art dramatique, en revanche le portrait psycho-social y gagne en justesse.

Marie T.
Ven. 17 avril 2015