Cibler | Danse K par K Cibler | Danse K par K 
Danse
Sam. 21 mars 2009 à 20:00
Édifice Wilder | Espace Florence-Junca-Adenot
1435 rue De Bleury, Montréal
  Carte
15.00$ / 42 % de rabais! (Régulier:26.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

La vie ne tient qu'à un fil…

Karine Ledoyen confie à trois danseuses et à une comédienne le soin de retracer le cours de l'existence. On naît, on vit, on meurt… Parfois on se donne la mort, pensant déjouer le destin. La cible est mouvante. Qui dira si jamais on l'atteint?

Avec Cibler, présenté en première à La Rotonde de Québec en avril 2008, l'inconfort, le mal d'être, la conscience de la fragilité se glissent dans l'œuvre de Karine Ledoyen, œuvre jusque-là parsemée de pièces étincelantes et ludiques. Le flamboyant de la chorégraphe demeure. Le rythme est haletant, la gestuelle complexe, les enchaînements vifs.

Cette composition poétique, d'une grande maturité, concerne l'humain… intensément.

"Elle (Karine Ledoyen) a su développer des partitions de mouvements couvrant un vaste registre d'intensités allant de la langueur sensuelle à des moments carrément explosifs." Patrick Caux, Le Devoir, 2008

"Pièce coup-de-poing, à l'esthétique d'une hallucinante beauté et aux images fortes…" Iris Gagnon-Paradis, Voir, 2008

  Cibler | Danse K par K

Inscription
Fil culturel | Danse

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Le temps d'une chanson
  Nuit Latin Jazz avec Alex Bellegarde
  Ain't It Good - Jewelle McKenzie | Lancement
  Show de la rentrée | Éric Lapointe
  Picard chante Desjardins, Miron et Picard
  Trio Fibonacci | Athéna
  FINA 2017 | La Nuit de la Kora
  Concert BACH sous les chandelles !
  Best of Soul, Motown & Jazz
  Trio Fibonacci | Étoiles nordiques
  El Hispalis, Flamenco-Jazz-rythmes urbains
  FINA 2017 | King Abid
  Édith Piaf: Ma vie en rose et noir
  Show de la rentrée | Cowboys Fringants
  Le retour de Micros Armés



Vos commentaires

Très bon spectacle  
Très bon spectacle. Belle performance des danseuses. Mon invité et moi avons beaucoup aimé.

Steve D.
Mar. 24 mars 2009