Wolf songs for lambs Wolf songs for lambs  
Danse
Mer. 15 avril 2015 à 20:00
Théâtre La Chapelle
3700, rue Saint-Dominique, Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:29.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Envole-toi bien loin de ces miasmes morbides ; va te purifier dans l’air supérieur, et bois, comme une pure et divine liqueur, le feu clair qui remplit les espaces limpides. – Baudelaire

Wolf songs for Lambs est un spectacle inspiré du monde imaginaire de l’enfant, défini en psychologie par le paracosme ; un monde régi par ses propres normes, avec ses êtres vivants, son langage et son histoire. Wolf songs for Lambs vise à créer une expérience assez forte pour transporter le spectateur hors des champs habituels de la perception et faire de ce paracosme un voyage dans le rêve. Qu’est-ce qui fait qu’un enfant, en reproduisant une situation observée auprès des adultes, bascule dans un monde aux multiples facettes ? Comment fonctionne cet univers imaginé ? Wolf songs for Lambs est une invitation à laisser libre cours à son imagination et à se replonger avec l’insouciance et l’inconscience qui semblent nous accompagner toute notre enfance et qui, parfois, se perdent à l’âge adulte.

Frédéric Tavernini a travaillé avec le Ballet National de Nancy et de Lorraine, puis au titre de soliste pour le Béjart Ballet Lausanne, ainsi que pour le Ballet de l’Opéra de Lyon, Les Grands Ballets Canadiens et le Ballet National de Marseille. Il travaille ensuite avec plusieurs chorégraphes de renom dont Jiri Kylian, William Forsythe, Tero Saarinen et Maguy Marin. Interprète et artiste prolifique, depuis 2005 il participe notamment aux projets des artistes québécois Dave St-Pierre, Louise Lecavalier et Danièle Desnoyers, tandis qu’il se joint au Groupe d’Art GravelArtGroup pour différentes créations. En septembre 2009 c’est sous le nom de Clovek & The 420 qu’il crée en collaboration avec Jean-François Laporte (compositeur/musicien) Wedged in the Red Room, œuvre installation performative à l’Espace Totem à Montréal, présentée également lors de l’édition OFFTA 2010 à Montréal. Il présente sa dernière création Le Tératome au Monument National de Montréal (Studio HQ) en janvier 2013 dans la programmation de Tangente / Laboratoire de Mouvements contemporains.

Quand Frédéric danse, il semble dialoguer avec une force dont il est l’égal. Sa possession est complète seulement parce qu’il accepte d’être possédé. Sa présence est sombre et torturée, c’est ainsi qu’il danse, sans compromis.
– LEDANSEURNEPESEPASLOURD.COM, CATHERINE VIAU, 2011


CONCEPTION, DIRECTION ET CHORÉGRAPHIE
FRÉDÉRIC TAVERNINI.

CRÉATION ET INTERPRÉTATION
ANNE THÉRIAULT, EMMANUEL SCHWARTZ, STÉFAN BOUCHER, FRÉDÉRIC TAVERNINI.

COMPOSITION MUSICALE ET PERFORMANCE
STÉFAN BOUCHER.

TEXTES
EMMANUEL SCHWARTZ, FRÉDÉRIC TAVERNINI, STÉFAN BOUCHER.

LUMIÈRES
ALEXANDRE PILON-GUAY.

DIRECTION TECHNIQUE
JULIEN VERONNEAU.

SCÉNOGRAPHIE
FRÉDÉRIC TAVERNINI.

* CE SPECTACLE FAIT PARTIE DE LA COLLECTION PRESTIGE

UNE PRÉSENTATION LA CHAPELLE.
UNE CO-PRODUCTION CLOVEK & THE 420 ET LA CHAPELLE.
CRÉÉE EN RÉSIDENCE À LA CHAPELLE ET CIRCUIT EST CENTRE CHORÉGRAPHIQUE.

PHOTO © BRIANNA LOMBARDO.



www.lachapelle.org

  Wolf songs for lambs

Inscription
Fil culturel | Danse

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Ai-je du sang de dictateur?
  Crudités
  Jeannot dans la tempête
  Mémoire de Lou | Théâtre de l’avant-pays
  10 ans de mariage !
  Toute femme est une étoile qui pleure
  No strings (attached)
  Dans la tête de Proust
  Le clan des divorcées
  Les habits de sa majesté
  Les monologues du vagin
  Sherlock Holmes et le chien des Baskerville
  La singularité est proche
  Histoires de Fins
  Le Sapin de Noël



Vos commentaires

De la danse très contemporaine  
Wolf songs for lambs est un spectacle de danse contemporaine sobre, peu dynamique. Je crois qu'il s'adresse surtout à un public averti. Anne Thériault, Emmanuel Scwartz, Stefan Boucher et Frédéric Tavernini s'investissent à fond.

Daniel L.
Dim. 19 avril 2015



Ça ne retient pas notre intérêt  
En partant, l'intro verbale suivi d'une très lente gestuelle des 3 personnages qui n'en finit plus nous laisse entrevoir un spectacle qu'on va avoir hâte que ça finisse. On ne comprend pas grand chose et la lenteur est exaspérante. Le meilleur moment arrive à la fin avec une musique plus intense mais c'était trop peu trop tard.

Denis B.
Ven. 17 avril 2015



Etrange univers  
Voici la critique de mon invitee Ce géant est magnifique mais c'est un des spectacles les plus bizarres que j'ai vu... Musique électron.. pas électronique, trop simplifiée.. Des sons, des vibrations.. Un univers parallèle.. Stroboscopes.. Des humanimaux, humanoïdes.. Louise Lecavalier était à deux bancs de moi, minuscule belle femme. Je suis troublée donc oui j'ai aimé..

Murielle H.
Ven. 17 avril 2015