Maître chez nous | Salle Pollack Maître chez nous | Salle Pollack 
Musique
Jeu. 11 juin 2015 à 20:00
Université McGill | Salle Pollack
555, rue Sherbrooke O., Montréal
  Carte
41.72$ / 27 % de rabais! (Régulier:57.24$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

IMPORTANT: Instructions de récupération spéciales. Veuillez bien lire votre reçu de réservation.

Partout reconnu pour son originalité et sa prodigieuse maîtrise du piano, Marc-André Hamelin déploiera tout son art lors de ce récital Haydn, Debussy, Liszt et John Field. Pour le Washington Post, « Hamelin s’est imposé comme l’intellectuel virtuose. L’enthousiasme avec lequel il a plongé dans le répertoire classique évoquait quelque chose d’exubérant, d’heureux et de plein d’une formidable énergie, comme le fait un enfant qui s’élance dans une piscine. »







www.festivalmontreal.org

  Maître chez nous | Salle Pollack

Inscription
Fil culturel | Musique

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Atelier danse Bollywood pour tous!
  Soirée poésie Vincent Collard
  Journée Mondiale du livre
  Cocktail dînatoire Fondation Saumon
  Art Machine, le meilleur cabaret en ville
  Tour guidé du quartier Bonsecours
  Cours de Modèle-vivant
  11e Combat contre la langue de bois
  Rafting à Montreal les rapides de Lachine
  Soirée de performances slam-poésie
  Soirée de poésie avec Pascale Cormier
  Modèle-vivant avec musique live
  Potluck Littéraire avec Chloé Sainte-Marie



Vos commentaires

Grand artiste, déception certaine  
Il ne fait aucun doute que Marc-André Hamelin est un pianiste prodigieux, à se demander s'il est vraiment humain, tellement il maîtrise chaque note, chaque nuance. Là où la déception a été immense, c'est que j'étais allée entendre la Sonate de Schubert annoncée. Je l'avais entendue à Orford en 2014 et j'avais très hâte de voir si la magie allait se répéter. Mais le programme a été changé, et les oeuvres remplaçantes n'étaient pas au niveau du Schubert. Toutes, elles faisaient appel à l'immense virtuosité du pianiste, mais pas à son intériorité (même le Debussy, et pourtant...). J'avais l'impression d'être à un récital que Liszt aurait pu donner pour briller dans les salons. Hamelin nous dit qu'il est ailleurs, on le croit, mais on veut qu'il nous le montre à chaque fois.

Anne Marie M.
Ven. 12 juin 2015