The Dybbuk The Dybbuk 
Théâtre
Jeu. 27 août 2015 à 20:00
Centre Segal des arts de la scène
5170, ch. de la Côte-Sainte-Catherine, Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:49.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

IMPORTANT: Instructions de récupération spéciales. Veuillez bien lire votre reçu de réservation.

Cette oeuvre essentielle du théâtre yiddish sur le désir, la noirceur et les âmes en errance raconte l’histoire d’un amour pris au piège entre deux mondes et d’une communauté clivée par la religion, la superstition et le spiritisme. Deux enfants, fiancés avant la naissance par leurs parents, se trouvent réunis, quelques années plus tard, dans le tourbillon d’un amour sans espoir.

Pièce présentée en yiddish avec surtitres français et anglais.



www.segalcentre.org

  The Dybbuk

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Ciné-Conférence de voyage : ISLANDE
  Lion | Première MTL VOA
  Jackie | Première MTL VOA
  Lion | Projection spéciale Laval VF
  LION | Première Gatineau
  Lion | Première Chicoutimi
  Le Fils de Jean | Première Québec
  LION | Première Trois-Rivières
  Ciné-Conférence de voyage : COLOMBIE
  Ciné-Conférence de voyage : PAYS BASQUE
  Mean Dreams (VF)
  Lion | Première MTL VF
  Ciné-Conférence de voyage : NORVÈGE
  Sing | Première MTL VOA
  Lion | Première de Québec



Vos commentaires

Du théâtre en Yiddish  
Ceci était une première expérience de voir une pièce entièrement jouée en Yiddish avec des surtitres en anglais et français... Superbes prestations de tous les acteurs, en particulier ceux dont la langue maternelle est française et qui ne connaissaient aucun mot de cette langue, qui a beaucoup de similitude avec l'allemand, avant le début de la production. Chapeau! Le décor, les costumes, les chorégraphies, la musique et le jeu des acteurs nous ont plu au plus haut point. À recommander pour quelque chose d'unique et divertissant :)

Steven R.
Ven. 28 août 2015



Du théâtre en yiddish  
Bon spectacle, bon thème. Mais un peu difficile de suivre la traduction, sur un écran, au dessus de la scène et suivre les comédiens ! Fort intéressant mais pour un non initié à cette culture, sans la traduction, on peut difficilement suivre. Et sans le jeu des comédiens on peut difficilement comprendre les liens entre eux. Mais tout de même une belle expérience.

Normand L.
Jeu. 27 août 2015



Il était une fois   
C'était ma première visite ce théâtre , j'ai trouvé l'accueil sympathique , une équipe souriante. Pour le spectacle j'ai eu l'impression d'être invité à la lecture d'un conte. J'ai peu vu le jeux des comédiens car la lecture du texte était indispensable car le tout se jouait en yiddish.Ce conte m'a permis de découvrir une culture que je ne connait pas j'ai eu l'impression de pénétrer dans l'intimité de la synagogue et d'y vivre les émotions des personnage. Ce type de théâtre est un excellent moyen développer le respect et l'ouverture face à la différence . Un conte ce n'est pas menaçant mais cela ouvre tout un monde par l'émotion. L'amour est un langage universel peu importe la religion la politique. merci à cet équipe de nous permettre de se familiarisé à la culture Juive par le théâtre.

Anabelle F.
Mar. 25 août 2015



Excellent jeu des acteurs, une grande pièce !  
Une pièce troublante et profonde digne d'un drame shakespearien où les protagonistes nous emmènent dans l'univers du judaïsme. Présentée en yiddish et sous-titrée en anglais et en français, cette pièce du folklore juif montre à quel point l'amour entre deux êtres peut parfois les obliger à faire un choix déchirant entre leurs croyances profondes, leur famille et leur communauté afin d'être réunis à jamais. Une pièce qui questionne aussi sur la recherche de l'absolu, sur le chemin à suivre concernant la transformation de notre âme avant de quitter définitivement cette terre. Je suis sortie de cette pièce songeuse et heureuse d'avoir pu comprendre un peu plus cet univers qui nous est rarement aussi accessible. Belle ouverture, belle performance...Bravo !

Lynda C.
Lun. 24 août 2015



"Surprenant et grandiose"  
“Surprenant et grandiose” Même si cette pièce était jouée en «Yiddish» ou peut-être devrais-je dire «parce que» nous avons adoré cette pièce. Bien sûr, il y avait des surtitres en anglais et en français, mais quand même, nous nous devons de remercier l’auteur, M. S. Ansky, pour ces écrits fabuleux. Un «dybbuk» c’est l’âme d’une personne décédée, qui essaie d’entrer dans le corps d’une autre personne qui elle, est encore vivante. Ce sujet est l’idée principale de la pièce, car tout tourne autour. Bien entendu, tous les personnages étaient juifs, parlant yiddish. Et les hommes étaient nombreux, parmi les rôles principaux, et dans ces derniers, il y avait quand même deux femmes, la mariée et sa grand-mère. La trame musicale était exceptionnelle, le dédoublement de la langue pour montrer la possession, était super-crédible. Les costumes donnaient beaucoup de crédibilité à l'aspect communautaire de cette société. Nous n’avons que des critiques positives à faire, suite à cette pièce de théâtre, que nous avons adoré!

Marie T.
Lun. 24 août 2015



Possession et exorcisme dans une communauté juive.  
Étonnante pièce sur un sujet rarement traité au théâtre et encore moins dans le monde juif. Mise en scène visuellement très réussie avec projections sur des panneaux asymétriques qui changent à la fois le lieu et l'atmosphère à différents moments. En yiddish avec surtitres anglais et français donc il faut se préparer mentalement à lire. Si au départ je fus perplexe à savoir si ça me plairait, je suis peu à peu entré dans cette histoire qui finalement m'a bien plu. C'est tout de même surprenant de découvrir leurs croyances, leurs peurs, leurs superstitions et leurs aspirations spirituelles. Une belle découverte.

Denis B.
Dim. 23 août 2015



«Surprenant et grandiose»  
Même si cette pièce était jouée en «Yiddish» ou peut-être devrais-je dire «parce que» nous avons adoré cette pièce. Bien sûr, il y avait des surtitres en anglais et en français, mais quand même, nous nous devons de remercier l’auteur, M. S. Ansky, pour ces écrits fabuleux. Un «dybbuk» c’est l’âme d’une personne décédée, qui essaie d’entrer dans le corps d’une autre personne qui elle, est encore vivante. Ce sujet est l’idée principale de la pièce, car tout tourne autour. Bien entendu, tous les personnages étaient juifs, parlant yiddish. Et les hommes étaient nombreux, parmi les rôles principaux, et dans ces derniers, il y avait quand même deux femmes, la mariée et sa grand-mère. La trame musicale était exceptionnelle, le dédoublement de la langue pour montrer la possession, était super-crédible. Les costumes donnaient beaucoup de crédibilité à l'aspect communautaire de cette société. Nous n’avons que des critiques positives à faire suite à cette pièce de théâtre, que nous avons adoré!

Marie T.
Dim. 23 août 2015



L'amour au temps de la kabbale  
Si vous voulez voir un spectacle qui sort de l'ordinaire avec une mise en scène inédite capable de mettre en valeur le passé et les formes les plus contemporaines de la mise en scène, courrez-voir la pièce The Dibbuk au Centre Segal. Richard

Richard G.
Jeu. 20 août 2015



Histoire délicieusement interprétée  
Très agréable pièce d'histoire. Les uns vivent encore des situations semblables, alors que pour les autres c'est un petit bout de l'histoire des gens d'un autre temps, d'une culture différente. Histoire délicieusement jouée par tous les personnages sur scène. Bravo à tous et chacun de ces acteurs.

Louise C.
Mer. 19 août 2015



Belle interprétation  
Je suis contente. Je ne connaissais pas l'histoire et je suis embarquée dedans et cela malgré la difficulté additionnelle du texte à lire. Bravo!

Sylvie A.
Dim. 16 août 2015



Yiddish theater  
As my very first Yiddish play with subtitles all I have to say is romeo and Juliet got nothing on the Dybbuk. I got an exorcism, a possesssion and a love story defying all odds that actually made sense and that I thoughtfully enjoyed.

Marc J.
Mar. 11 août 2015