Sauce brune Sauce brune  
Théâtre
Sam. 28 mars 2009 à 16:00
Espace Libre
1945, rue Fullum, Montréal
  Carte
19.00$ / 29 % de rabais! (Régulier:27.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Dans une cantine d’école secondaire, quatre cantinières aussi différentes qu’incompatibles se racontent à travers leur humour douteux, leurs petites cruautés et leur effort pour se sortir de la sauce. Armande, la « chef-cook », reçoit une plainte du comité de parents à propos de l’équilibre de ses menus. Terriblement angoissée et harcelée par la direction, elle en vient à croire que ses subalternes tentent de prendre sa place. Au fil des « spaghattis » sauce à la viande et des « fantaisies de smarties », les cantinières livrent une intimité déroutante qui ne trouvera d’écho que dans le fond de leurs chaudrons englués de brun.

Cette pièce qui oscille entre rire gras et malaise existentiel, se réclame surtout de la comédie brune…

Texte et mise en scène de Simon Boudreault
Avec Johanne Fontaine, Anne Paquet, Marie-Eve Pelletier et Catherine Ruel

www.espacelibre.qc.ca/html/prog-spectacles.html#saucebrune

  Sauce brune

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Mes enfants n'ont pas peur du noir
  Joyeuse Matinée de Noel
  10 ans de mariage !
  Crudités
  Les monologues du vagin
  Gloucester - Délire shakespearien
  Mémoire de Lou | Théâtre de l’avant-pays
  Ça ! - Le Théâtre de Quartier
  Toute femme est une étoile qui pleure
  Le Sapin de Noël
  Cabaret Tollé
  Le saut du lit
  Le clan des divorcées
  Sherlock Holmes et le chien des Baskerville
  Macbeth de William Shakespeare



Vos commentaires

Crue  
Bonne interprétation des comédiennes excellentes Malgré les sacres mais qui nous représente la majorité de nous ,,,MALHEUREUSEMENT.

Serge G.
Mar. 10 décembre 2013



Texte dénaturé par les sacres...  
Sujet de la piece, interprétation excellente. Mais il n'était pas utile, et meme dérangeant, d'entendre 3 sacres par phrase, que ce soit a titre de verbe, de complément ou d'adjectif... Un aux 3 phrases eut bien rendu le style et eut facilité la compréhension, sans avoir besoin de l'interprete tout proche. La petite blonde ainsi que Joanne Fontaine valaient a elles seules le déplacement.

Michel M.
Sam. 4 avril 2009



Faut y goûter pour réaliser que c'est crissement bon  
Pas besoin de savoir ce qu'il y a dedans pour savoir qu'on aime, ça goûte chez-nous, c'est rassurant même si vraiment brun : viande, patates, sauce brune... tout l'monde connaît

Solange B.
Sam. 21 mars 2009