FFM | L'orchestre de minuit FFM | L'orchestre de minuit   
Cinéma
Jeu. 3 septembre 2015 à 14:00
L'Impérial
1432, rue Bleury, Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:10.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

IMPORTANT: Instructions de récupération spéciales. Veuillez bien lire votre reçu de réservation.

Le Festival des Films du monde vous invite à la projection du film L'ORCHESTRE DE MINUIT mettant en vedette GAD ELMALEH présenté en compétition mondiale.

Michael Abitbol a quitté très tôt le Maroc. Ses souvenirs, il les a enfouis au plus profond de lui-même comme des milliers de juifs qui ont quitté leur pays, souvent malgré eux, sans jamais se retourner. Des traditions, de l’humour pimenté judéo-arabe, de ce sourire méditerranéen qui caractérise toute une culture, il n’a rien gardé, ou rien voulu garder. Michael arrive à Casablanca où son père lui a donné rendez-vous. Il monte à l’étage de l’hôtel, on y entend le son d’un violon. Michael ouvre la porte. Son père est allongé. Il joue une mélodie de Salim Hallali, cet altiste algérien qui a envoûté toute une génération par sa musique déchirante de vérité. Le dialogue est encore une fois celui de deux hommes qui ne se comprennent pas. Ils échangent quelques mots et se donnent rendez-vous dans une heure. Et c’est une heure plus tard que tout va basculer. Marcel n’est pas dans le lobby de l’hôtel. Michael monte pour voir s’il ne s’est pas endormi. Si, Marcel s’est endormi. Il s’est endormi à jamais, ne laissant derrière lui rien d’autre qu’un sombre mystère. À travers une course effrénée contre le temps, la vie, la mort, Michael va peu à peu, en rencontrant les membres déchus de l’orchestre de son père, déchiffrer le mystère déchirant derrière l’héritage silencieux que son père lui a légué.

2015, Couleur, Maroc, Compétition mondiale
Équipe de production
Réalisation : Jérôme Cohen Olivar
Scénarisation : Jérôme Cohen Olivar
Direction photo : Antonio Beitran Hernandez
Montage : Julien Foure
Interprètes : Avishay Benazra, Mamoudi M’barek, Hamid Najah, Gad Elmaleh, Hassan Elfad, Aziz Daddas, Amal Ayouch
Musique : Adi Aissa





www.ffm-montreal.org

  FFM | L'orchestre de minuit

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Sing | Première MTL VOA
  Why Him? Première MTL VOA
  Ciné-Conférence de voyage : NORVÈGE
  Ciné-Conférence de voyage : PAYS BASQUE
  Lion - Première de Sherbrooke
  Ciné-Conférence de voyage : LA RÉUNION
  Ciné-Conférence de voyage : POLOGNE
  Lion | Première de Québec
  Truman de Cesc Gay
  Votez Bougon | Première Trois-Rivières
  Fuocoammare, par-delà Lampedusa
  Votez Bougon | Première Québec
  Ciné-Conférence de voyage : ISLANDE
  Ciné-Conférence de voyage : BALI
  Ciné-Conférence de voyage : PROVENCE



Vos commentaires

Film marocain  
Bien que Gad ne joue qu'un rôle secondaire, j'ai embarqué dans l'histoire. C'est un film doux avec des moments touchants et d'autre vraiment très drôle. Un bon film pour se divertir et se détendre.

Guy V.
Mer. 9 septembre 2015



Remarquable  
Ce film décrit le retour au Maroc d'un homme qui a délaissé ses origines pour l'argent et qui est ramené a réfléchir sur le sens des vraies valeurs de la vie; un film qui démontre l'amitié et la proximité des cultures juive et musulmane au Maroc. On nous fait passer par toutes les émotions et on peut rire et pleurer dans une même séquence. Des images d'une grande beauté et le justesse du jeu des comédiens viennent rehausser la grandeur de ce film. A voir absolument.

Albert
Mar. 8 septembre 2015



L'orchestre de minuit  
Mes invités ont beaucoup aimé.

Raymonde G.
Dim. 6 septembre 2015



A voir absolument  
Un long métrage qui ne paraît pas long. Scénario plutôt original et touchant. Un bon casting. Surtout celui qui fait le chauffeur de taxi. Un film à voir.

Manon L.
Ven. 4 septembre 2015



Bon film!  
J'ai bien apprécié ce film (un peu long) sur l'histoire d'un jeune marocain qui fait un retour sur son passé et comprend finalement tous les non-dits qui ont jalonné sa vie.

Micheline P.
Ven. 4 septembre 2015