Coming Home de Zhang Yimou Coming Home de Zhang Yimou  
Cinéma
Lun. 2 novembre 2015 à 19:00
Maison de la culture Maisonneuve
4200, rue Ontario E., Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:8.15$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Lu Yanshi, prisonnier politique, est libéré à la fin de la Révolution Culturelle. Lorsqu’il rentre chez lui, il découvre que sa femme souffre d’amnésie. Elle ne le reconnait pas et chaque jour, elle attend le retour de son mari, sans comprendre qu’il est à ses côtés.

Version originale avec sous-titres français.
Avec Chen Daoming, Gong Li et Zhang Huiwen.

Prix du public au Festival du film de Cabourg 2014.



  Coming Home de Zhang Yimou

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Dubwise Sundays | Reggae Dub Roots
  Poésie et Open Mic
  Hi-phee
  Méditation bouddhiste tibétaine
  Cabaret scientifique: Patrick Paultre
  La fête sauvage
  Conférence : Cultiver la tolérance
  Démystifier l'art: Histoire canadienne
  Atelier Danse Bollywood pour tous! 7 à 107 a
  Emma la clown et Catherine Dolto
  Démystifier l’art: Torres et Anderson
  Il était une fois des gens heureux
  Démystifier l'art: Jim Holyoak et Matt Shane
  JMC - Brico-musique « Violon »
  Soirée de réflexion: 375e anniversaire



Vos commentaires

Quand on a que l'amour  
Film des plus émouvant dans la Chine de Mao qui montre en filigramme toute la merde qu'a amené la révolution culturelle. Très théatralisé la musique ajoute beaucoup a la trame mélodramatique du film. Ceux qui n'ont pas de papier-mouchoir, prière de s'abstenir.

Yves P.
Lun. 9 novembre 2015



Histoire d'amour dans un autre monde  
J'ai fais un beau voyage en Chine au temps de Mao.Une histoire de famille ou le père pardonne à sa fille de l'avoir livrer au policier.On suit le cheminement d'un homme qui retrouve son épouse amnésique et il choisit de l'accompagné dans la recherche de son mari qu'elle attend avec tout son amour...sans jamais reconnaître l'homme qui est à son chevet. Anaelle

Anabelle F.
Mer. 4 novembre 2015