D'où je viens D'où je viens  
Cinéma
Dim. 18 octobre 2015 à 14:00
Maison de la culture Marie-Uguay
6052, boul. Monk, Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:0.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Privilège pour les membres atuvu.ca: en réservant sur atuvu.ca vous n'êtes pas obligés de récupérer vos billets à l'avance, ils seront disponibles à la porte, le soir même.

CINÉMA ONF À LA MAISON
En présence du réalisateur Claude Demers
2014 | 78 min

Claude Demers revisite le quartier populaire où il a grandi pour s’interroger sur le mystère de ses origines. Dans cette chronique intime, son parcours se mêle à celui de deux jeunes garçons en âge de découvrir le monde. La ville de Verdun et le fleuve Saint-Laurent constituent la toile de fond de ce récit d’apprentissage et de ce voyage introspectif. Alliant réalisme et lyrisme, ce film est une œuvre libre, aussi humaine que poétique. Précédé de Les horlogers.

  D'où je viens

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Vice!
  Zombie Apocalypse
  Rencontre d'auteur | Stéphane Larue
  Islande sauvage
  Identité et interstices
  Cours de danse contemporaine pour tous!
  C'est peut-être une soirée de poésie
  Les Soirées Slaméléon de Vézir
  MTL Dub Session | Soirée Reggae Dub
  Visite à pied Fantômes du Red Light
  Nos oiseaux sous haute surveillance
  Conférence sur le paranormal et mentaliste
  Salon du mariage élégance
  Visite à pied Montréal burlesque
  Littérature et autres Niaiseries



Vos commentaires

Le réalisateur de ce film D'où je viens  
A su démontrer les réalités des gens que ce soit dans la peine, joie ou sentiments avec des mots et gestes justifiés. Il n'a rien ajouté pour faire sensation et a su nous toucher avec ce documentaire qui mérite d'éloges au plus haut point. Merci et BRAVO pour cette belle histoire J'ai vraiment apprécié la représentation et les explications du réalisateur M. Claude Demers ainsi que la présentation de ce dernier par un homme dont je ne me souviens malheureusement pas du nom

Colette D.
Lun. 19 octobre 2015