Héroïne(s)  
Théâtre
Ven. 20 novembre 2015 à 20:00
Théâtre La Chapelle
3700, rue Saint-Dominique, Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:29.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Trois femmes héroïnomanes sont dans leurs cercueils respectifs, mortes d’une overdose. Cette mort annoncée ou déjà advenue ouvre sur un univers éclaté qui défilera en plusieurs temps. La scène, prenant l’allure des différents territoires dans lesquels elles sont plongées, soumises par leur dépendance qui les entraîne les unes vers les autres, dévoile surtout leurs solitudes respectives, à travers un humour débridé et une vision cynique du monde. Héroïne(s) aborde les différents états de la consommation, transposés par des expériences performatives et multimédias radicales.



INSPIRATIONS
En janvier 2014, la compagnie Artiste Inconnu invite trois comédiennes à un laboratoire de recherche-création autour du thème de la consommation d’héroïne, qui consistait à fouiller dans les archives statistiques, à consulter des témoignages vidéo de consommateurs et des œuvres d’art qui s’inspirent de l’héroïne, à investiguer sur les rapports entre création artistique et consommation toxicomaniaque. Se développe alors un trio de corps-voix féminin sur le thème de la consommation, de la dépendance, de la drogue dans son ambivalence étymologique: à la fois poison et médicament. Suite à cet exercice, les différents états de la consommation furent segmentés; la première injection (le flash), la dépendance, le manque, la rechute, la désintoxication et l’overdose. Inspirés par ces différentes étapes, la compagnie Artiste Inconnu a créé des états performatifs pour le public, dans le but de reproduire des expériences distinctives pour le spectateur. Les états intérieurs de l’héroïnomane sont ainsi transférés vers le public, par le biais des arts vivants et technologiques. Grâce à cette confrontation radicale, le spectateur est donc actif et subit réellement les états de la consommation.

BIOGRAPHIE
Auteur, metteur en scène et conseiller dramaturgique, Nicolas Berzi travaille depuis 15 ans à développer une pratique artistique autodidacte et indépendante, afin de créer des œuvres scéniques originales. Doctorant en études et pratiques des arts, il travaille à l’élaboration de partitions de mise en scène intermédiales. Sa démarche s’inscrit dans une dynamique interdisciplinaire, en particulier dans une cohabitation entre la théâtralité et la musique en direct qu’il développe depuis ses tous débuts. Il travaille depuis 2011 à l’intégration des nouveaux médias à la réflexion scénographique. En 2013 il fonde la compagnie de création Artiste Inconnu aux côtés de Livia Sassoli (comédienne), Jean-François Boisvenue (vidéaste-scénographe) et Dominic Marion (compositeur-performeur musical), dont il assure la direction générale et artistique. Artiste Inconnu s’intéresse aux individus marginaux, aux défaillances humaines et à des thèmes controversés, dans le but de stimuler la création par le biais de l’intermédialité.

Mise en scène et texte: Nicolas Berzi
Interprétation: Pascal Contamine, Livia Sassoli, Marie-Laurence Lévesque
Scénographie et conception vidéo: Jean-François Boisvenue
Costumes, accessoires et graphisme: Claire Renaud
Lumières: Martin Sirois
Musique en direct: Dominic Marion
Conception électro-accoustique: Simon Chioini

  Héroïne(s)

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Bach avant dodo
  L’orchestre d’hommes-orchestres
  FSM | Plusieurs voix, une seule voie
  Les meilleurs hits Soul, Motown et Disco
  Paulo Ramos Quartet Jazz brésilien
  Taurey Butler Trio
  Les Murènes
  Les Choralies
  Nuits Latin Jazz avec Alex Bellegarde
  Pierre Calvé – Tout est vrai
  Mardis métissés – Kyra Shaughnessy - Passage
  Jason Rosenblatt–Série de l’avenue Outremont
  Laudate! Concert de Noël
  Jim Zeller Acoustic Duo
  Mardis métissés – Queen Ka - Le cocon



Vos commentaires

Pas jojo comme sujet mais efficace.  
2 femmes et un homme héroïnomanes sont morts de leurs dépendances et on voit leurs physiques projetés sur leurs cercueils. Voilà le début du spectacle. On va remonter le temps pour mieux comprendre leurs parcours et leurs trips. L'utilisation des projections et de tous les effets visuels est absolument magistral. La musique supporte magnifiquement l'ensemble et malgré tout, il y a quelques moments ici et là que j'ai trouvé très drôle. Mon seul point négatif est la scène qui précède la finale quand on arrive aux devinettes. Cette partie casse l'atmosphère, brise un certain rythme jusqu'au moment où les comédiens se changent et se préparent pour la finale. On devrait trouver autre chose pour faire l'enchaînement. Mais à voir pour plonger dans les méandres de l'héroïne.

Denis B.
Lun. 23 novembre 2015