Cru d'automne | 2015 Cru d'automne | 2015  
Danse
Sam. 19 décembre 2015 à 19:30
Conservatoire d'art dramat. | Théâtre Rouge
4750, av. Henri-Julien, Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:18.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

IMPORTANT: Veuillez présenter votre reçu de réservation à la table d'accueil.

Après plusieurs semaines de création et de répétitions, les étudiants de troisième année de l’École de danse contemporaine de Montréal sont prêts à monter sur la scène du Théâtre Rouge du Conservatoire dans le cadre des spectacles de fin de session.

Direction artistique : Lucie Boissinot
Créations originales de Marie Béland, Ismaël Mouaraki et Manon Oligny

Éclairages : Karine Gauthier
Costumes : Sarah Dubé, Marie-Claude Jalbert

Interprètes : Jenna Beaudoin, Miranda Chan, Ariane Famelart, Amélie Gauthier, Leïla Mailly, Jamie Malysh, Chloé Ouellet-Payeur, Jessica Perry, Marie-Pier Proulx, Gabriel Robert, Cara Roy, Gabrielle Roy, Elsa Tellier, Sabrina Verrette.

Le spectacle sera précédé des représentations des danseurs de 2ème année avec Les danses de la mi-chemin, du 9 au 12 décembre.

Photo : Julie Artacho | Interprète : Chloé Ouellet-Payeur

École de danse contemporaine de Montréal


  Cru d'automne | 2015

Inscription
Fil culturel | Danse

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Concert avec l'OSJM
  Josh Rager Quintet feat. Alex Sipiagin
  Andrea Lindsay: Entre le jazz et la java
  SYLI D'OR |Ens. Afrovibes + Ramon Chicharron
  La marmite ensorcelée | JMC
  Sylvain Tremblay
  Malika Tirolien
  Gadji-Gadjo
  La famille Ouellette
  Dave Turner & Jean Frechette
  Sarah MK
  Nuits Latin Jazz avec Alex Bellegarde
  Transmission
  Bharath and his Rhythm Four
  AZIMUT(H)



Vos commentaires

Un très grand cru  
Nous sommes friands de danse contemporaine. Le spectacle Cru d'automne est l'un des meilleurs que nous avons vu. Des danseuses qui sont toutes prometteuses. Vraiment, un cru exceptionnel!

Daniel L.
Lun. 29 février 2016



«Original et surprenant»  
Que cette production nous a surpris par son extrême originalité, tant les 12 femmes s’agitaient dans une chorégraphie bien installée. Gymnastes accomplies, elles effectuaient des mouvements hors-normes, comme s’ils s’étaient agi de simples déplacements. Nous avons particulièrement apprécié «Dollhouse», où ces 12 femmes déguisées en poupées folles, tentent de trouver une issue de secours sur cette scène fermée de tous côtés, où toute sortie semble impossible. Qu’elles ont essayées ces poupées en courant, en dansant, en se jetant les unes sur les autres, en tombant sur le sol, en y rampant, y sautant, de quitter l’inéluctable issue et de finalement s’éteindre.

Marie T.
Dim. 20 décembre 2015