Je voudrais crever Je voudrais crever 
Théâtre
Sam. 2 mai 2009 à 20:00
Théâtre Aux Écuries
7285, rue Chabot, Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:20.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Payable en argent comptant uniquement.

Cinq amis fin vingtaine. Solange, qui revient de voyage et n’attend que le prochain départ; ailleurs, l’air est différent. Paul, qui pleure sa rupture amoureuse ; sept ans avec la même, ça bouleverse. Luce et Sylvain, qui viennent de s’acheter une maison ; c’est beaucoup d’organisation. Et Mateo, leur ami de toujours, qui se meurt. À son chevet dans la chambre d’hôpital, tout prend l’allure de la fin du monde. Ou ne serait-ce que le début de l’âge adulte?

www.auxecuries.com

  Je voudrais crever

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Jonathan Turgeon
  Jonathan Turgeon
  Bohdanna Novak
  Elisabeth Blouin Brathwaite Souper Spectacle
  Hommage à la reine de la Salsa Celia Cruz
  Le chant de l’alouette
  Chants des pays D’Oc
  Édith Piaf: Ma vie en rose et noir
  SYLI D'OR | Kompadres + Corde Sud
  CHOPIN... sous les chandelles !
  Jonathan Turgeon
  Los Aliados
  Mardis métissés – Paul Audy - Ubuntu
  MNM 2017 | Insulaire
  D'Ouest en Est | Huu Bac Quach Quintet



Vos commentaires

Bon sujet  
Belle mise en scène et excellents commédiens.

Serge G.
Mar. 10 décembre 2013



Wow!  
Magnifique spectacle... avec des moments magiques! mise en scène et interprétation particulièrement touchante et efficace par moments! bravo à cette belle gang!

Iannick K.
Lun. 11 mai 2009



Superbe !  
Bon à en crever... ou presque ! Excellente mise en scène. Transitions bien pensées faites avec fluidité. Chansons et texte très intéressants portés par le (très bon) jeu et la (très jolie) voix des comédiens, qui nous permettent de comprendre et d'apprécier tous les personnages, avec leurs bons et moins bons côtés, ainsi qu'avec leur angoisse du passage à l'âge adulte ! Une excellente pièce qui jongle subtilement entre le dramatique et le comique, qui nous captive d'un bout à l'autre. Il faut aller la voir sans faute, c'est jusqu'au 2 mai !

David G.
Mar. 21 avril 2009