Lien(s) Lien(s) 
Danse
Jeu. 4 février 2016 à 20:00
Édifice Wilder | Espace Florence-Junca-Adenot
1435 rue De Bleury, Montréal
  Carte
22.00$ / 21 % de rabais! (Régulier:28.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Dans cette nouvelle création aux croisées des danses urbaines et contemporaines, Ismaël Mouaraki rassemble cinq individus dissemblables dans un espace du quotidien. Les identités de chacun s'entrechoquent et se transposent de corps en corps pour placer tout le monde au cœur d'un tourbillon d'émotions. Tout se joue sur la perception de soi et de l'autre, chaque individu ayant son propre langage corporel et sa propre identité culturelle et sociale.

Dans Lien(s), chaque interprète endosse un personnage fictif avec ses particularités. Par un jeu de contacts chorégraphiques, les personnages dressent un portrait social et culturel de l'époque contemporaine. Être et paraître se chevauchent et font percevoir les multiples possibilités du corps. Ismaël Mouaraki compose un univers à géométrie variable, linéaire et visuel, qui met en valeur la singularité de chacun, un huis clos où tout s’affirme et s’illustre par les liens entre les corps.

Chorégraphie : Ismaël Mouaraki
Interprétation : Joe Danny Aurélien, Geneviève Boulet, Jossua Collin, Félix Cossette Levasseur, Geneviève Gagné
Direction des répétitions : Annie Gagnon Scénographie : Marilène Bastien Conception musicale : Antoine Berthiaume Conception des éclairages : Paul Chambers Conception des costumes : Angela Rassenti Direction de production : Samuel Thériault Régie éclairages : Olivier Chopinet




www.agoradanse.com/fr/spectacles/2016/liens



  Lien(s)

Inscription
Fil culturel | Danse

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Les hommes viennent de Mars les femmes de...
  Sur les rails
  Les Plaideurs
  La singularité est proche
  Quichotte | Compagnie Ombres Folles
  Burn Out Total
  Parfois, la nuit, je ris tout seul
  Gang de voleurs !
  Ktahkomiq - Compagnie de théâtre Ondinnok
  Le clan des divorcées
  Eau courante