Ce n'est pas la fin du monde Ce n'est pas la fin du monde  
Danse
Mar. 23 février 2016 à 20:00
Maison de la culture Frontenac
2550, rue Ontario E., Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:0.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Privilège pour les membres atuvu.ca: en réservant sur atuvu.ca vous n'êtes pas obligés de récupérer vos billets à l'avance, ils seront disponibles à la porte, le soir même, sur présentation de votre reçu de réservation.

Reconnu pour la force de son écriture pour des interprètes masculins, Sylvain Émard jette sept danseurs dans le tourbillon d’un monde contemporain en pleine mutation. Portés par le doute et la rage de vivre, ils cherchent leur place, dessinent les contours d’identités plurielles, exaltent leurs instincts et le pouvoir du groupe. Le mouvement, énergique et subtil, est leur seul langage. On se fait les témoins comme d’une musique des corps, électrisés par un sentiment d’urgence généralisé. Dans ce poignant rituel de résistance-adaptation au temps qui passe, la danse semble le meilleur moyen d’appréhender le monde et de se laisser transformer pour pouvoir mieux s’y fondre.

Chorégraphe: Sylvain Émard
Interprètes: Jason Martin, Mark Medrano, Alexandre Morin, Manuel Roque, François Richard, Neil Sochasky et Georges-Nicolas Tremblay.

Une coproduction de Sylvain Émard Danse, de la Ville d’Eysines/Le Plateau (France), du Théâtre de Lorient (France) et de la Brian Webb Dance

  Ce n'est pas la fin du monde

Inscription
Fil culturel | Danse

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Mohamed le Suédois
  Comme un grand trou dans le ventre
  Le clan des divorcées
  10 ans de mariage !
  Sherlock Holmes et le chien des Baskerville
  Je suis un arbre sans feuille
  Mémoire de Lou | Théâtre de l’avant-pays
  La singularité est proche
  Botox & Silicone
  Les monologues du vagin
  Dans la tête de Proust
  Action Movie
  Coach de l'Amour
  L'Éveil
  Jeannot dans la tempête



Vos commentaires

Danse la vie  
Cette chorégraphie est des plus inspirantes. Rarement la danse contemporaine n'a autant réussi à me raconter une histoire, bien sûre toute basée sur ma propre interprétation. J'en concluais ultimement que voilà «Ce n'est pas la fin du monde», c'est une renaissance! Après les écueils de la vie et les multiples relations conflictuelles, l'homme trouve enfin un alter ego avec qui il réussit à communiquer en harmonie, en duo et retrouve la force lui permettant de poursuivre sa vie en être libre.

Normand G.
Ven. 26 février 2016