Encore une fois sur le fleuve Encore une fois sur le fleuve  
Théâtre
Lun. 1 juin 2009 à 20:00
Bar Les Pas Sages
951, rue Rachel E., Montréal
  Carte
10.00$ / 16 % de rabais! (Régulier:12.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Arrivez tôt - le nombre de places est limité.

Poèmes et chansons de Jacques Prévert

Venez assister à cet happening théâtral intime où des guides insolites se relaient pour nous raconter la course du soleil. Entamée par le viol de la nuit, elle est «à l’image de la naissance et de la mort», un recommencement perpétuel apportant les mêmes douleurs, les mêmes cris.

"Encore une fois sur le fleuve" est un cri d’alarme contre la misère. Il nous rappelle aussi que notre siècle comporte son lot de douleurs, à l’image des précédents.

Avec: Catherine Bégin, Catherine David, Benoît Drouin-Germain, Luc Morissette et Geneviève Néron
Accompagnés en chanson par Isabel Rancier et Mathieu Vigneault.
Adaptation et mise en scène: Gabrielle Néron
Installation Photographique: Isabel Rancier
Photos: Madelaine Marcil et Isabel Rancier
Conception d'éclairage: Josiane Fontaine-Zuchowsky
Composition de l'univers sonore: Mathieu Vigneault

  Encore une fois sur le fleuve

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  La traversée de l'océan Indien en voilier
  Sortie chic en famille: Le piano muet
  Arbre et Inukshuk - Le chemin qui marche
  Les Dimanches du Conte au Jockey



Vos commentaires

Encore une fois sur le fleuve  
Commentaire positif ,excellente performance des comédiens.,si l'occasion se présente allez-y vous passer une belle soirée

Carole C.
Mer. 14 octobre 2009



Mes invités ont adoré: voici leurs commentaires  
Excellente pièce, où les poèmes et chansons de Prévert sont très bien adaptés à cette mise en scène d’un Paris intemporel, celui jadis de Victor Hugo ou celui d’aujourd’hui. La même pauvreté, la même détresse, les mêmes illusions peuplent ces quartiers longeant la Seine. Nous voyions, nous ressentions tous ces kilomètres des berges de la Seine (le Fleuve), du lever au coucher du soleil, où se passent tous ces drames. Pourtant, la scène n’est que quelques pas sagement chorégraphiés dans cet étroit passage que partagent comédiens et clients dans ce bar presque anonyme de la rue Rachel. Les comédiens sont crédibles, interprétant à merveille parfois leur personnage, parfois celui d’une allégorie. Et chapeau à Catherine Bégin qui incarne “la Misère” avec tant de sincérité, tant de grand talent… Ce théâtre pourra vous surprendre ailleurs dans la métropole ou en province, car on le veut itinérant. Allez-y alors, vous aimerez vous aussi. Et bravo à ce genre de theatre où la poésie nous est présentés avec tant de savoir faire, tant de simplicité et en même temps, de noblesse.

Yves P.
Jeu. 18 juin 2009



Une troupe à découvrir!  
Un texte poétique, des comédiens de talent, la voix de Catherine Bégin, une formule théâtrale originale... Un "spectacle" sensible et touchant. Bref, un très agréable moment! Bravo!

Nathalie F.
Mer. 17 juin 2009



Sensibilité poétique  
Longue vie à cette pièce de théâtre qui nous parle et nous touche ! Grande poésie et propos percutant se déclare dans une mise en scène toute en douceur et d'une grande originalité. Une troupe à suivre. Je souhaite voir ce genre de théâtre se multiplier. Francine

Francine B.
Mar. 16 juin 2009



La beauté de la poésie  
Spectacle a couper le souffle par une jeune troupe de théâtre. Un travail collosal de découpage a été fait a partir des textes de Prévert pour monter cette pièce. Occupation de toute l'espace disponble par les comédiens qui sont mélés au public. Quelle voix que la voix de Catherine Bégin. Mise en scène des plus nerveuse et efficace. Évocation sans pareil de différents lieux de la ville de Paris. Indirectement une superbe suite a Dans les charbons que nous a donné récemment le merveilleux Loui Mauffette. J'en veut encore et je vais surveiller de près leurs activité car nous y retournerons c'est certain. Pour cette pièce il manque assurément un 6 sur votre rouleau. En passant la sangria est exquise au bar Les Pas Sages.

Yves P.
Mar. 2 juin 2009



Court et simple...  
Tout d'abord laissez-moi vous parler de ce petit Bar aux Allures Rétros ou la simplicité est à l'honneur. Où la seule enseigne que j'ai remarqué est l'adresse et où le seul service disponible est derrière le bar. À ma grande surprise, j'ai été mieux accueilli par un des comédiens, qui lui a vue à ce que je sois installée le plus confortablement possible. Maintenant pour le moment créatif, pour la pièce comme tel, malgré de beaux échanges, de belles références et de beaux parralèles je suis resté sur ma faim ! J'ai eu l'impression d'une introduction lorsque j'ai compris que la soirée était finie. Les comédiens ont été généreux, mais le sujet ou la pièce pas suffisamment poussée selon moi et surtout très courte (moins de 50 minutes). Je terminerai en donnant un bon mot pour la superbe musique et les mélodies envelopantes, mais encore là pas assez nombreuses. Et bravo pour la chanteuse.

Chantal
Mar. 2 juin 2009