POLYTECHNIQUE | Trois-Rivières POLYTECHNIQUE | Trois-Rivières 
Cinéma
Mer. 20 avril 2016 à 19:00
Cinéma Fleur de Lys
4520, boul. des Récollets, Trois-Rivières
  Carte
Gratuit ! (Régulier:12.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Participez à une journée en l’honneur du cinéma canadien pour souligner la richesse et la diversité de notre cinéma. En effet, la Journée du cinéma canadien est l’occasion de célébrer l’industrie cinématographique canadienne via de nombreux événements à travers le pays. Pour les Canadiens, c’est aussi l’occasion de découvrir des oeuvres cinématographiques de grande qualité et les artisans des films qui se cachent dans l’ombre.

Le 20 avril 2016, nous invitions les gens de Trois-Rivières à venir visionner ce grand classique du cinéma canadien réalisé par Denis Villeneuve.

Synopsis:

Basé sur les témoignages des survivants du drame survenu à l'Ecole polytechnique de Montréal, le 6 décembre 1989, le film raconte l'évènement à travers les yeux de Valérie et Jean-François, deux étudiants qui ont vu leur vie basculer lorsqu'un jeune homme s'est introduit dans l'école avec une idée en tête: emmener avec lui dans la mort le plus de femmes possible.

  POLYTECHNIQUE | Trois-Rivières

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Jackie | Première MTL VOA
  Ville-Marie | Un film de Guy Édoin
  Lion | Première de Québec
  Lion | Projection spéciale Laval VF
  Ciné-Conférence de voyage : NORVÈGE
  LION | Première Gatineau
  Ciné-Conférence de voyage : POLOGNE
  Ciné-Conférence de voyage : PAYS BASQUE
  Ciné-Conférence de voyage : ISLANDE
  American Honey
  Ciné-Conférence de voyage : BALI
  Mean Dreams (VF)
  Lion | Première Chicoutimi
  Ciné-Conférence de voyage : COLOMBIE
  Sing | Première MTL VOA



Vos commentaires

La Passion d'Augustine, un film à revoir...  
Un film québécois qui nous interpelle sur ces femmes fortes de nos communautés religieuses qui ont su s'adapter à leur nouveau rôle dans notre société des années 60. De beaux paysages de la rivière Richelieu au gré des saisons, de l'école de musique et de l'église du village. Et surtout le jeu du personnage principal Céline Bonnier qui est à la fois sensible et pragmatique. Un pur délice pour les yeux.

Lucie D.
Jeu. 21 avril 2016