Victoria à l’hôpital | Dulcinée Langfelder Victoria à l’hôpital | Dulcinée Langfelder 
Danse
Jeu. 12 mai 2016 à 20:00
Maison de la culture Frontenac
2550, rue Ontario E., Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:0.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Privilège pour les membres atuvu.ca : en réservant sur atuvu.ca vous n'êtes pas obligés de récupérer vos billets à l'avance, ils seront disponibles à la porte,l'après-midi ou le soir même.

Victoria est une femme sensuelle et drôle, qui s’abreuve des petites victoires du quotidien. Mais à 90 ans, elle est enfermée dans un corps qui ne réagit plus comme elle aimerait. Elle s’en échappe pour nous entraîner dans ses souvenirs et ses rêves, en nous laissant apprivoiser la maladie et la fin de vie, la nôtre et celle de nos proches. Un regard rafraîchissant qui transmet courage et espoir ! Écriture : Dulcinée Langfelder et Charles Fariala. Mise en scène : Dulcinée Langfelder. Collaboration à la mise en scène : Maryse Pigeon. Interprètes : Anne Sabourin et Erik Lapierre.



www.accesculture.com


  Victoria à l’hôpital | Dulcinée Langfelder

Inscription
Fil culturel | Danse

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Voyage dans le Temps
  L'Envers de moi
  Les danses de la mi-chemin 2016
  Moi, petite Malgache-Chinoise
  L’École buissonnière | Pierre-Paul Savoie



Vos commentaires

Prise de conscience  
Cette chorégraphie-théatrale nous amène se conscientiser à l'évolution d'une femme atteinte d'alzeimer.Magnifiquement écrite, jouée avec brio, c'est un coup-de-poing émotif qu'il faut vivre.

Richard S.
Lun. 16 mai 2016



À voir  
Un spectacle qui mélange plusieurs style. Danse, théâtre, monologue, marionnette, ombre chinoise et multimédia. L'on suit la vie de Victoria à l'hôpital, il y a de bon moment,certain monologue sont drôle et touchant. Deux numéros de danses, l'on un tango avec une chaise roulante et l'autre une danse à claquette encore avec la chaise valent la peine d'être vu. Mais j'ai trouvé le tout un peu trop long et un peu répétitif. Bonne performance de Anne Sabourin À voir

Marc J.
Ven. 13 mai 2016