Le Désir attrapé par la queue Le Désir attrapé par la queue 
Théâtre
Mar. 16 juin 2009 à 19:45
Le Cabaret Juste pour rire
2111, boul. Saint-Laurent, Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:10.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

« Il faudrait pouvoir montrer les tableaux qui sont sous le tableau. » - Pablo Picasso

Du 13 au 21 juin, dans le cadre de l’édition 2009 du Festival St-Ambroise Fringe de Montréal, le collectif éphémère Pretium Doloris est de retour avec Le Désir attrapé par la queue, de Pablo Picasso, dans une mise en scène de Véronick Raymond, au Cabaret Juste pour Rire, 2111 Boul. St-Laurent à Montréal. À travers cette performance évolutive ("work-in-progress"), le spectateur pourra découvrir un texte méconnu du célèbre peintre.

Le désir attrapé par la queue est une pièce en cinq actes écrite à Paris par Picasso du 14 au 17 janvier 1941, alors que la France vit son second hiver de guerre, mais surtout, son premier d’occupation. Dans un délire d’écriture automatique, guerre, froid, faim et pulsions façonnent l’imaginaire et la psychose de Gros Pied – peintre, sculpteur, auteur, homme torturé et animal amoureux – et alimentent les obsessions de toute une galerie de personnages aux sens en alerte, logeant (malgré eux?) au Sordid’s Hotel.

L’équipe de Pretium Doloris explore ce texte et le sillonne, en découvrant sans cesse la multiplicité de sens et de textures. Influencés par l’approche artistique du peintre (picturale autant que théâtrale), les comédiens vous convient à leur chantier créatif, au cours duquel ils présenteront leur travail à l’état brut et leur cheminement au cœur de l’œuvre artistique de Picasso. Théâtre, musique, bruits, photo, performance, friture et bien d’autres procédés seront convoqués par l’équipe de Pretium Doloris pour ouvrir les multiples portes de ce texte gigogne, à la fois intime et politique.

Pour donner vie à ces personnages, Véronick Raymond fait appel à la fois à ses partenaires de longue date et à de nouveaux collaborateurs. Dans le rôle de Gros Pied, on retrouve Stéfan Perreault, un habitué du Fringe, diplômé du Conservatoire d'art dramatique de Montréal qui a joué dans de nombreuses productions théâtrales, cinématographiques et télévisuelles, et qui se consacre présentement au coaching, au jeu, à la mise en scène et à l’écriture. À ses côtés, Stéphanie Breton met son talent physique et sa connaissance gestuelle à profit pour interpréter La Tarte, femme-putain, déesse-enfant et muse-objet. Véronique Bessette, Carl Brabant, Sylvain Deslauriers, Martin Dupuis (comédien-bruiteur), Frédéric Jeanrie, Patrice Madgin, Carlo Mestroni, Brigitte Pogonat et Véronick Raymond complètent la distribution. Pierre Guillaume, photographe, et Patrice Madgin, signent l’environnement visuel. La mise en scène, du moins celle qui se juxtapose à celle orchestrée par Picasso lui-même, est assurée par Véronick Raymond, une comédienne et metteur en scène également junkie du Fringe qui jouera d’ailleurs dans trois pièces au Festival cette année! Enfin, Mélanie Desrosiers organise et gère tout ce beau monde en tant qu’assistante à la mise en scène.

www.montrealfringe.ca


  Le Désir attrapé par la queue

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Les monologues du vagin
  Gloucester - Délire shakespearien
  La singularité est proche
  Cabaret Tollé
  Les habits de sa majesté
  Ça ! - Le Théâtre de Quartier
  10 ans de mariage !
  Dans la tête de Proust
  Crudités
  Toute femme est une étoile qui pleure
  Le Sapin de Noël
  Le clan des divorcées
  No strings (attached)
  Ai-je du sang de dictateur?
  Mémoire de Lou | Théâtre de l’avant-pays



Vos commentaires

Original  
Les comédiens étaient excellents ,la mise en scène très originale....de beaux tableaux.

Denyse M.
Lun. 15 juin 2009