Kalo Pothi, un village au Népal 
Cinéma
Lun. 14 novembre 2016 à 19:00
Maison de la culture Maisonneuve
4200, rue Ontario E., Montréal
  Carte
3.00$ / 63 % de rabais! (Régulier:8.15$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Privilège pour les membres atuvu.ca: en réservant sur atuvu.ca vous n'êtes pas obligés de récupérer vos billets à l'avance, ils seront disponibles à la porte, le soir même, sur présentation de votre reçu de réservation.

** Les retardataires ne seront pas admis.

Dans un petit village du nord du Népal, Prakash et Kiran, deux amis inséparables malgré leur différente caste, décident d'élever une poule afin de gagner un peu d'argent en vendant les oeufs. Mais un jour, la poule disparaît. Pour la retrouver, ils partent en voyage, inconscients des dangers amenés par le fragile cessez-le-feu de la guerre civile. « Ce rare film népalais est une splendeur » (Les Inrocks)

Réalisateur : Min Bahadur Bham
Version originale népalaise avec sous-titres français.
Népal–France–Allemagne–Suisse. 2015. 90 min. (En attente de classement)

Avec Khadka Raj Nepali, Sukra Raj Rokaya et Jit Bahadur Malla.



  Kalo Pothi, un village au Népal

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Last Call
  FSM | Inch'Alyah avec Judith Mergui
  Spectacle d'humour
  Michel Mpambara, François Massicotte, ...
  Les Mercredis Rires Garantis
  Les Soirées Marrantes
  Couscous Comedy Show



Vos commentaires

Différence de culture  
Bon film qui ramène nos valeurs à la bonne place et bien original. Personnage principal une poule bien patiente et aimante qui se fait vendre et voler à de nombreuses reprises. Pauvre elle, pas facile sa vie. Ça m a aidé à ne plus penser à mes soucis bien modeste. Merci!

Julie F.
Mar. 15 novembre 2016



Le Népal n'est pas seulement une carte postale.  
Deux acteurs enfants des plus touchant. Les paysages sont fantastiques sans que le film ne tombe dans la carte postale. Façon des plus surprenante et habile du cinéaste pour nous ramener a ce conflit national qu'a connu le Népal.

Yves P.
Mar. 15 novembre 2016