Couple ouvert à 2 battants Couple ouvert à 2 battants 
Théâtre
Mar. 27 mars 2007 à 20:00
Théâtre du Rideau-Vert
4664, rue Saint-Denis, Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:41.95$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Une présentation du Théâtre du Rideau Vert

Couple ouvert à deux battants où quand la verve et la faconde de Dario Fo rencontrent l’audace et l’effervescence de Paul Buissonneau.

Couple ouvert, pour ou contre ? Telle est la question que pose cette comédie de moeurs. Le mari, phallocrate et coureur de jupons invétéré, est évidemment pour. Sa fidèle épouse, qui est naturellement contre, subit les affres de la tromperie jusqu’au jour où, encouragée par les incitations de son mari, elle s’y adonne. Une scène de ménage des plus drolatiques s’ensuit qui mènera le couple au bord du ridicule.

Une comédie qui fait la satire des travers masculins et ausculte les relations de couple, accompagnée de monologues corrosifs et croustillants à souhait en guise de préambule que Dario Fo et Franca Rame avaient écrits pour soutenir la libération de la femme.

Des acteurs italiens d’ici dans une comédie milanaise dont le sujet est universel: la tromperie peut-elle être politiquement correcte?

Paul Buissonneau, qui a déjà monté avec brio Faut tuer la vieille de Dario Fo, s’est entouré de comédiens italiens québécois : Silvio Orvieto, Isabelle Pastena, Rita Ricignuolo, Stéphanie Vecchio et Pierre Pinchiaroli interprètent des personnages hauts en couleur et nous font savourer toutes les saveurs de la volubilité italienne.

Une pièce interdite au moins de 18 ans lors de sa création à Milan. Couple ouvert à deux battants a connu un grand succès autant auprès du public que de la critique et a été monté à Stockholm, Milan, Copenhague, Tübingen, Heidelberg, Stuttgart, Francfort, Edinburgh, Paris et San Francisco.

Dario Fo, une des personnalités de premier plan de la farce moderne et du théâtre politique, a reçu le prix Sonning en 1981, le prix Nobel de littérature en 1997 et enfin est devenu Satrape du Collège de Pataphysique en 2001.

Une pièce de Dario Fo et de Franca Rame
Traduction Valérie Tasca
Mise en scène Paul Buissonneau
Assistance à la mise en scène Manon Bouchard

Silvio Orvieto • Isabelle Pastena • Rita Ricignuolo • Stéphanie Vecchio • Pierre Pinchiaroli

Concepteurs
François Barbeau • Mario Bouchard • Martin Gagné

Une comédie de moeurs à l'Italienne, à la fois farfelue et amère, cruelle et délicate. Charliescope

  Couple ouvert à 2 battants

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Ligue d'improvisation LA LIB
  Sunday Night Improv
  Soirée Improvisation | Rires assurés!
  Enchanté - Productions de L'Instable
  La LNI s'attaque aux classiques



Vos commentaires

Ça vole bas au Rideau Vert  
Je ne sais pas ce qui arrive avec la programmation du Rideau Vert cette année, mais nous avons eu droit à deux pièces qui ne m'ont pas emballée (Au-delà du rire et Couple ouvert à 2 battants). Cette dernière m'a déplue du début à la fin que j'ai quand même attendue avec une envie folle de sortir à tout moment (ce que plusieurs spectateurs ont fait d'ailleurs; ça faisait longtemps que je n'avais pas vu ça au théâtre). Il s'agit d'une pièce caricaturale à l'image de son metteur en scène Paul Buisonneau qui ne se renouvelle pas. C'est grossier et burlesque. Avant la pièce, nous avons eu droit à un "collage" de mauvais goût d'une demi-heure qui n'avait pas de réel rapport avec le reste (un dialogue entre deux voisines sur la "queue" des hommes). Tout ça joué à l'italienne par des acteurs italiens. Le seul défit digne de mention, c'est la quantité incroyable de texte que les comédiens ont dû livrer (non sans se tromper d'ailleurs). Bref, une soirée perdue. J'ai hâte au prochain spectacle du Rideau Vert "Neuf", une comédie musicale toujours très réussie. Tout n'est pas si mauvais après tout...

Nicole S.
Jeu. 29 mars 2007



Décevant!  
Je suis allée voir la pièce hier et je n'avais pas du tout aimé (voir mon commentaire), mais j'ai attendu avant de l'écrire que mes invités y soient allés afin de ne pas les influencer. Malheureusement, eux non plus, n'ont pas du tout apprécié ce spectacle. Au théâtre, on aime ou on n'aime pas. C'est souvent un coup de dé. Merci à Atuvu de nous permettre d'en voir à meilleur compte, ça nous permet d'être plus critique.

Nicole S.
Jeu. 29 mars 2007



pas si ouvert que ça...  
J'ai été déçue par ce spectacle. Non que l'interprétation ait été fausse; les comédiens s'en sont très bien sortis malgrés quelques cabotinages...La mise en scène était honnête...les projectons pour séparer les saynettes me sont par contre apparues comme étant affreuses donc de trop mais bon... Je m'attendais à ce que ce texte pose des questions plus profondes sur le couple d'aujourd'hui. Je lisais ce matin que la pièce était un bijou de féminisme et que les hommes allaient en prendre plein sur la gueule (propos de M. Buissonnault). J'ai cependant trouvé que les personnages ne sortaient pas beaucoup des clichés que l'on attribue aux deux genres: les homme restent des nonos libidineux et les femmes sont des amoureuses décues et hystériques...Bel exemple de féminisme... Pour moi, le sujet n'a pas décollé, c'était une belle comédie de boulevard prémâchée, sans éclat, gentillette, bref il m'en faut plus pour m'énerver la matière grise. Notons aussi que l'omniprésence de Québecor Média, tant dans la salle du Rideau Vert que dans le Ici (journal qui a publié l'article promotionnel), me fait me questionner sur les effets de la convergence... Serait-elle de plus en plus présente en théâtre? Et si oui, quels en seront les effets... pourrons-nous voir encore du théâtre qui pousse ses limites plus loin, qui proposent des réflexions parfois difficiles mais salutaires? J'espère.

Marie-Mathilde R.
Jeu. 29 mars 2007



Déception au Rideau Vert  
Je tenais à voir ce spectacle avec ma femme, car nous aimons beaucoup le théâtre, et spécialement le rideau vert. J'étais content d'avoir des billets, mais aujourd'hui, je regrette d'avoir perdu ma soirée. Le spectacle dure une heure quarante minute sans entracte et on se tanne après 5 minutes. Le ton de la pièce ainsi que l'accent Italien forcé m'ont irrité énormément. La mise en scène et le jeu des comédiens rappellent le théâtre d'été. Pour ceux qui aiment, tant mieux. Pour ma part, j'ai trouvé ça décevant et de piètre qualité. Je peux par contre dire que la salle semblait rire de bon coeur à certaines répliques. Le texte est passable et on peut apprécier quelques unes des blagues de l'auteur. Le tout est par contre mêlé à des thèmes assez sombres (infidélité, suicide, dépression, ...) et j'ai eu l'impression que le dosage n'a pas bien été fait. En conclusion, je dirais qu'il n'est pas impossible que vous preniez plaisir à voir cette pièce. C'est une question de goûts et elle ne rentre pas du tout dans les miens.

Joshua W.
Mer. 28 mars 2007



Fidèle - infidèle ?  
Un sujet dramatique, l'infidélité, traité avec humour. Beaucoup de répliques rigolotes dans cette adaptation québécoise d'une pièce italienne des années 80. L'auteur joue beaucoup avec les effets scénographiques, sortant parfois les personnages de la pièce pour discuter avec le public, en jouant des reconstitutions de scènes dans la pièce. Une agréable façon de passer 1h40.

Raymond C.
Mer. 28 mars 2007



Une bonne pièce  
Couple ouvert à 2 battants est une bonne comédie dans son ensemble, bonne organisation scénique et prestation des comédiens remarquable. Il manquait toutefois de punch sur certaines blagues et l'inusité (malgré que la pièce s'y prêtait bien), n'était pas vraiment au rendez-vous. Mais dans l'ensemble, vous ne vous ennuierai certes pas en allant voir la pièce! N'hésitez pas et courez la voir.

Martin C.
Mer. 28 mars 2007



Tout un texte pour des comédiens  
Les comédiens ont inteprétés la pièce de façon énergique en défilant chacun à leur tour des phrases une après l'autre ; longue et dans un ton fort, rapide et clair. Chapeau aux comédiens pour leurs inteprétations. Je reconnaît bien l'énergie de monsieur Paul Buissoneau. Les mises en scènes adaptés pour le Québec est parfois cru et drôle. A travers le sujet , on perçoit bien la tendance des nouveaux couples de l'époque des années 80. C'est à voir! Surtout pour le jeux des comédiens.

Céline B.
Mer. 28 mars 2007



couple ouvert  
J'ai assisté ce soir grâce à atuvu.ca au Théatre du Rideau Vert à une excellente comédie. Nous y avons vu un couple d'italiens de Montréal qui décident d'ouvrir leur horizon en ayant des aventures extra-conjugales mais qui se remettront en question tout au long de la pièce. En entrée nous avons droit à l'introduction de deux voisines qui nous racontent de façon très imagée leur perception de la sexualité. Puis arrive le couple. Lui, un macho qui collectionne les maitresses et elle, une mère de famille qui n'a jamais connu l'orgasme . L'adaptation avec des références à des gens et des lieux d'ici a bien fait rire les spectateurs . Je vous recommande cette pièce de théatre.

Richard M.
Mar. 27 mars 2007