Safety last Safety last  
Cinéma
Ven. 21 octobre 2016 à 19:00
Cinémathèque québécoise
335, boul. De Maisonneuve E., Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:10.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Un jeune homme participe à un concours où il doit escalader sans aide la façade d'un grand édifice.

Réalisation : Sam Taylor, Fred C. Newmeyer [É.-U., 1923, 70 min, 35 mm, muet, INTA] avec Mildred Davis, Harold Lloyd, Bill Strother

"Le réalisme du filmage et l'habileté du comédien à mimer le chancellement, finissent par provoquer chez le spectateur vertige et mains moites. Ce tour de force final ne résume pourtant pas le film. Celui-ci a choisi le registre de l'ironie dès la scène d'ouverture : Lloyd fait ses adieux à sa mère et à sa fiancée, des barreaux les séparent, on aperçoit au fond un nœud coulant. S'agit-il d'une pendaison ? Pis : on est à la gare, et l'enfant choyé part vers la grand-ville… Là-bas, il sera vendeur dans un magasin pour dames : avalanche de gags gentiment misogynes, certains irrésistibles, tant les clientes sont hystériques. On est dans la vie, la vraie, celle d'un petit employé maladroit et plein de bonne volonté. Car, immensément populaire aux États-Unis, Harold Lloyd était, à la différence de Chaplin et de Keaton, un comique intégré au jeu social." (Aurélien Ferenczi)

www.cinematheque.qc.ca/fr/programmation/projections/film/safety-last?pid=22853

  Safety last

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  L’orchestre d’hommes-orchestres
  Antoine Corriveau et Francis Faubert
  Sarah MK
  Un Piano sous les chandelles... à Ottawa
  Le meilleur des années 60 du Balcon
  Les grandes oeuvres pour piano
  Marie-Élaine Thibert - Spectacle intime
  Baren Acres County
  Madeline
  Mardis métissés – Queen Ka - Le cocon
  Fièvre Gospel Fever - Imani Gospel Singers
  Stéphanie St-Jean
  Chants d'amour du XIIIe siècle
  Emilie & Ogden
  Les vendredis Country avec les Calamity Jane



Vos commentaires

Dépaysement absolu   
Pour moi et ma fille, cela fut une première, car il s'agit de notre premier film muet. Nous l'avons beaucoup aimé et nous retournerons certainement dans le futur, voir autres films similaires. Merci, Atuvu, pour cette offre!

Mihaela O.
Mar. 1 novembre 2016